Lutte contre la COVID 19 : Bientôt des centres de vaccination au sein des entreprises privées

Le comité de pilotage du Cadre de concertation et d’orientation pour le dialogue Etat-secteur privé (CODESP) a tenu sa deuxième session ordinaire de l’année 2021, ce jeudi 16 septembre 2021, à Ouagadougou. Au sortir de cette concertation, il est annoncé l’ouverture prochaine de centres de vaccination dans les entreprises privées.

Dans les jours à venir, le ministère de la Santé procédera à l’ouverture de centres de vaccination contre la Covid19 au sein des entreprises privées. L’annonce a été faite par le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, en marge de la deuxième session de l’année 2021 du comité de pilotage du Cadre de concertation et d’orientation pour le dialogue Etat/secteur privé (CODESP), tenue ce jeudi 16 septembre 2021. C’est, du moins, ce qu’a confié Mamady Sanoh, le porte-parole du secteur privé, au sortir des échanges. « Le ministre de la Santé vient de nous annoncer que dans les entreprises, il y aurait des centres de vaccination. Il vient de nous annoncer que même en marge de la rencontre secteur privé/gouvernement à Bobo Dioulasso, il y aura une tente destinée à la vaccination », a-t-il livré. Il a également souligné qu’une ligne a été dédiée à la COVID-19 avec le concours des entreprises. « Il y a près de 16 milliards qui sont aujourd’hui débloqués et les dossiers sont en étude », a-t-il révélé.

Par ailleurs, présidée par le Premier ministre, Christophe Marie Joseph Dabiré, la deuxième session ordinaire de l’année 2021 du comité de pilotage du CODESP a permis d’apprécier  l’état de mise en œuvre des recommandations prises lors de la rencontre de 2020. Elle a également permis d’évaluer l’ensemble des engagements qui ont été pris par le gouvernement, les structures publiques et les structures d’appui au secteur privé. Ces derniers sont engagés pour l’amélioration du climat des affaires et pour apporter des réponses aux questions soulevées lors des différents échanges.

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré, s’est dit satisfait des échanges. « Nous pensons que le cheminement est bon parce que nous avons réussi à faire des avancées significatives en matière de mise en œuvre des recommandations », a-t-il déclaré. La prochaine rencontre se tiendra les 1er et 2 octobre 2021 à Bobo Dioulasso, sous le thème : « Accord de zone de libre échange et continentale africaine : les opportunités et les défis à relever ».

Par Latifatou Kaboré (Stagiaire, www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*