30 C
Ouagadougou
jeudi 30 mai 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Simon Compaoré, président du MPP : « Roch ne peut jamais tenter un troisième mandat »

Publié le

Le président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) Simon Compaoré, était face aux hommes de médias ce lundi 20 septembre 2021, à Ouagadougou. Les échanges ont porté sur le 2e congrès extraordinaire qui se tiendra du 24 au 26 septembre 2021 au palais des sports de Ouaga 2000. Un congrès qui connaîtra le renouvellement de la direction politique nationale. 

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) tiendra son 2e congrès extraordinaire du 24 au 26 septembre 2021, au Palais des sports de Ouaga 2000. Ce congrès est placé sous le thème « Poursuivre le renforcement du MPP dans un Burkina Faso résilient, réconcilié et prospère ».  Un congrès dont les travaux devront réaffirmer la nécessité de la cohésion et de l’unité du parti selon le président Simon Compaoré.  Le point d’orgue de ce 2e congrès extraordinaire, c’est le renouvellement de la direction politique nationale du parti.  « Ce renouvellement devait se tenir lors du congrès ordinaire que nous tenons chaque 3 ans.  Cependant,  le dernier congrès coïncidait avec les élections de 2020. Les militants ont donc voulu garder la direction et la renouveler après les élections lors d’un congrès extraordinaire.  Et c’est ce que nous nous apprêtons à faire», a expliqué le président du parti. Il s’agira également pour la direction du parti, de dresser le bilan du mandat de Simon Compaoré lors de ce congrès.  « Sur ce sujet comme sur tout autre relatif au bilan du mandat de Simon Compaoré à la tête du MPP,  je n’esquiverai aucune question », a rassuré Simon Compaoré lui-même.

La question de la sécurité étant très préoccupante ces dernières années, la direction fera également l’objet d’échanges lors du congrès extraordinaire. « Nous sommes de ceux qui pensent que l’heure n’est pas à des invectives.  Parce que quand on écoute les autres de l’autre côté,  c’est comme s’il y a quelqu’un qui détient aujourd’hui une solution magique et qui refuse de la mettre en œuvre.  Il y a des gens qui proposent de faire sortir un tel,  qui semble meilleur et qui a une connaissance dans la lutte contre le terrorisme. Si c’était ça,  depuis longtemps,  le problème serait résolu », a fait remarquer Simon Compaoré. Et de poursuivre : « Le seul sauveur dans la lutte contre le terrorisme,  c’est le peuple.  Nous avons des gens qui ont la science,  qui ont les moyens,  qui ont tout et qui continuent aujourd’hui de lutter contre le terrorisme.  Qui au monde aujourd’hui a plus de moyens que les Américains », a-t-il interrogé. Par ailleurs, Simon Compaoré  s’est penché sur la situation politique récente survenue en Guinée Conakry.  Pour lui,  il n’y pas question d’établir une comparaison entre le Burkina Faso et la Guinée ou de penser que la même chose pourrait arriver au Burkina Faso. « Nous connaissons Alpha Condé. C’est un ami du Burkina Faso depuis la Révolution. On l’a vu à l’œuvre,  mais sa décision de faire un 3e mandat nous a surpris.  Roch ne  peut jamais tenter un 3e mandat.  Sauf s’il veut se suicider.  Or il veut vivre.  Il ne peut pas tenter cela.  Pas de 3e mandat pour Roch.   Le pouvoir ira dans les mains d’une autre personne lorsqu’il finira son mandat », a confié le président Simon Compaoré.

L’autre point de l’actualité que le président du MPP a abordé,  c’est la fermeture du lycée Philippe Zinda Kaboré.  Pour lui, les syndicats qui s’indignent semblent passer à côté de leurs objectifs. De son avis,  même si le ministère en charge de l’Education a donné toutes les explications objectives  qui ont conduit le gouvernement à la décision de non réouverture provisoire,  les travaux de réhabilitation du lycée sont très importants et convaincants. En effet,  Simon Compaoré estime que tous les bâtiments du lycée avaient besoin d’être revus.  « En tout état de cause,  le calendrier annoncé par les Assises nationales sur l’éducation offre aux acteurs de bonne foi,  l’opportunité de se préparer à apporter leurs contributions, à travers des propositions concrètes et constructives, à la réhabilitation de notre système éducatif national», a-t-il ajouté.  A la question de savoir si Simon Compaoré compte rester à la tête de la direction politique nationale du MPP, il a préféré donner rendez-vous le dimanche 26 septembre 2021 à la clôture du congrès extraordinaire.

Par Théophile Oliélé BAYALA (www.burkinanews.info)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES