31.1 C
Ouagadougou
lundi 20 mai 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Mine de Perkoa : Les secours sont à 7 mètres de la seconde chambre de refuge

Publié le

28 jours après l’inondation de la mine de Perkoa, les hommes de médias ont effectué une descente dans la galerie, le vendredi 13 mai 2022. Une descente qui a permis aux journalistes de constater de visu la situation et le déroulement des opérations de sauvetage.

Réuni dans la matinée du 13 mai 2022 au haut-commissariat de la province du Sanguié, les hommes de médias accompagnés de l’équipe gouvernementale ont mis le cap sur Perkoa. L’équipe gouvernementale composé du ministre des Mines et des carrières Jean Adolphe Somé de celui du de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale Bassolma Bazié et de celui de la Communication, de la culture, des arts et du tourisme Valérie Kaboré et de l’ancien premier ministre et député à l’Assemblée législative de la Transition Béton Luc Adolphe Tiao.

L’entrée de la mine de Perkoa

Sur place l’équipe gouvernementale a eu une réunion technique avec les responsables de la mine pour faire le point des opérations de sauvetage à ce jour avant la visite. Cette visite a permis aux journalistes de faire une descente avec les membres du gouvernement dans la mine souterraine jusqu’au niveau 580 et ceux afin toucher du doigt la situation réelle au fond de la mine et de s’imprégner des travaux des opérations de sauvetage. De l’entrée de la mine en passant par le dispositif de pompage de l’eau, les journalistes ont pu apercevoir le travail qui est abattu depuis le début l’inondation afin de pouvoir sauver les 8 mineurs.

Les autorités dans les galeries

Ainsi, ils ont pu visiter également la première chambre de refuge afin de pouvoir se faire une idée de la fameuse chambre de refuse où les 8 mineurs pourraient se trouver. Ce dispositif conçu pour servir de refuge est équipé en climatisation, en eau et en nourriture pour permettre de tenir quelques temps en cas de catastrophe. Pour le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié, cette descente avec les hommes de médias à pour objectif de leur permettre de mieux s’imprégner de la situation pour pouvoir donner à la population la bonne information.

Les autorités gouvernementales et les responsables de la mine durant la visite

« Nous voulons jouer la carte de la transparence afin que les hommes de médias puissent nous aider à surtout améliorer ce qui doit l’être et à donner l’information juste à la population », a t-il déclaré. Quant au ministre des Mines et des Carrières, Jean Adolphe Somé, il a dit que la population doit faire confiance au gouvernement dans les opérations de sauvetage : « Le peuple burkinabè doit faire confiance à ses dirigeants aujourd’hui. Depuis le 17 avril, nous avons envoyé nos représentants sur la mine et ils sont très actifs et font de bonnes propositions pour qu’ensemble avec la mine et les coutumiers de la province du Sanguié nous fassions l’effort pour que nos frères qui sont encore sous terre puissent être libérés ».

Prières et sacrifices pour retrouver les disparus

Aussi a-t-il invité l’ensemble des populations à l’union de prière afin que les prochains jours, les 8 mineurs soient retrouvés sains et saufs. La visite du site s’est conclue par des visites de courtoisie à trois chefs coutumiers de la localité qui sont également engagés dans les opérations de sauvetage à travers des rites coutumiers. A la date du 13 mai, environ 41 millions de litres d’eau ont été pompé sur une estimation de 165 millions de litres et la distance restante pour atteindre la chambre de refuge où pourrait être coincé les 8 mineurs est de 7,30 m. Selon les techniciens les opérations de sauvetage se renforcent de jours en jours avec notamment l’augmentation des systèmes de pompage.

Les secours ne sont plus qu’à 7, 30 mètres de la seconde chambre de refuge

A ce jour ce système est constitué de 2 lignes avec 7 pompes chacune et une troisième ligne également en cours d’installation. Assurance a été également donnée aux hommes de média que des mesures ont été prises pour que l’eau qui sort de la mine reste dans les périmètres pour éviter qu’elle ne se retrouve dans la nature pour occasionner des contaminations. L’équipe de sauvetage est également préparée à toute éventualité dans l’opération de sauvetage avec notamment la mise en place d’un dispositif d’évacuation d’urgence en collaboration avec le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique et celui de la Défense et des anciens combattants mais aussi d’un poste médical avancé et d’une cellule psychologique. La chaîne de solidarité à l’endroit des familles des victimes se poursuit au haut-commissariat de la province du Sanguié où le comité de gestion de la crise est installé.

Par Albert ZINABA (www.burkinanews.info)

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES