27.1 C
Ouagadougou
lundi 22 juillet 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Burkina : « Les conditions de détention du président Kaboré se sont durcies », Bala Sakandé

Publié le

Comme il fallait s’y attendre, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a dénoncé les conditions de détention de l’ex-président du Faso, Roch Marc Kaboré. Il a aussi exigé sa libération. C’était lors d’une conférence de presse, ce jeudi 24 mars 2022, à Ouagadougou.

Sans surprise, le MPP exige la libération sans condition de l’ancien chef de l’Etat, Roch Marc Kaboré. « Le président Roch Marc Christian Kaboré n’étant pas privé de liberté du fait de la justice, le MPP exige par conséquent son élargissement immédiat et sans conditions », a lancé Bala Sakandé, le président du MPP. Mieux, le MPP invite pour ce faire tous les démocrates et patriotes épris de paix et de justice à se joindre à lui pour exiger la libération du président Kaboré. En attendant, le parti du soleil levant se réjouit des démarches entreprises par la CEDEAO et l’Union africaine en faveur de sa libération.

Si le MPP exige la libération de son homme fort, c’est surtout parce qu’il estime que ses « conditions de détention se sont durcies ». Bala Sakandé ne veut surtout pas entendre parler de résidence surveillée : « Ce n’est pas une résidence surveillée mais le président Kaboré est en détention. La résidence surveillée signifié qu’on peut le garder chez lui à la maison ». Et de poursuivre en dénonçant : « Il ne peut pas passer une heure avec ses enfants, il n’a pas de téléphone. Il ne peut voir que son médecin, sa femme, ses enfants et ce, en une heure ».

Par Shady COULIBALY (www.burkinanews.info)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES