31.1 C
Ouagadougou
lundi 20 mai 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

5e édition du dialogue Etat-Secteur privé : « Aidez-nous à lutter contre la corruption », PM Kyélem de Tambéla

Publié le

Le Premier ministre, Dr Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambèla, a clos, ce mardi 04 juillet 2023, à Bobo-Dioulasso, les travaux de la 5ème édition de la Rencontre nationale du Cadre de concertation et d’orientation pour le dialogue Etat/Secteur privé (CODESP). Cette rencontre a été sanctionné par plusieurs recommandations à même de dynamiser le monde des affaires, et partant la relance de notre économie nationale.

Durant 48 heures, les travaux de la 5ème édition de la Rencontre nationale du Cadre de concertation et d’orientation pour le dialogue Etat/Secteur privé (CODESP) ont permis au Gouvernement et au Secteur privé d’échanger autour du thème : « Le rôle du foncier dans la promotion de l’investissement productif au Burkina Faso ».

Au bilan, il est ressorti plusieurs recommandations dont la finalité porte sur le rayonnement du monde des affaires. Il s’agit, entre autres, de l’élaboration d’un schéma d’aménagement des investissements structurants tenant compte des potentialités de chaque région, la création d’un fonds pour le financement des projets d’aménagement d’infrastructures économiques, la révision des textes sur le foncier pour avoir une maîtrise des terres et mieux protéger les investisseurs, la réduction des délais, des coûts et des procédures d’obtention des titres de propriété foncière, la sécurisation des réserves foncières dédiées aux activités économiques, l’aménagement de nouvelles zones d’activités économiques dans les chefs-lieux de régions.

A l’occasion, le secteur privé, par l’entremise de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a apporté une contribution supplémentaire globale de 567 millions de francs CFA pour soutenir les efforts déjà engagés dont 500 millions de francs CFA provenant des 13 regions où sont implantées les Délégations consulaires Régionales de la CCI-BF, 50 millions de francs CFA du Forum AFRICALLIA et 17 millions de francs CFA du personnel.

Un geste qui a suscité la reconnaissance du Premier ministre à l’endroit des opérateurs économiques de notre pays. « Je vous adresse les remerciements du président de la Transition, le capitaine Ibrahim Traoré, et de l’ensemble du Gouvernement. Ce geste, c’est pour que la paix règne, afin que les affaires puissent prospérer. Dans un Etat bien géré quand on donne à l’Etat on se donne à soi-même », a-t-il exprimé. Puis, il a saisi l’opportunité de ce geste pour demander aux hommes et femmes d’affaires d’aider le Gouvernement à lutter contre la corruption, qui est un frein à l’épanouissement des affaires.

« La corruption contribue à la promotion de la médiocrité plutôt que de la méritocratie. Comme vous le savez, ce sont généralement les hommes d’affaires qui sont initiateurs de la corruption, tandis que les agents de l’Etat sont beaucoup plus passifs. Pour que l’Etat soit bien géré, aidez-nous à lutter contre la corruption. Nous savons que faites preuve de nationalisme. Je vous encourage à encore plus de nationalisme et de patriotisme, car en construisant le Burkina Faso, vous construisez pour vous-mêmes. C’est l’investissement le plus sûr, alors qu’ailleurs ce n’est pas sûr. C’est ce à quoi je vous engagé afin que nous puissions construire notre pays pour qu’il rayonne dans le concert des nations », a-t-il indiqué.

Dans son message de clôture du CODESP 2023, le Premier ministre a déclaré que les travaux de cette rencontre ont permis de proposer des pistes de solutions à même de relever les multiples défis liés au foncier et qui impactent négativement l’investissement productif.

« Nous sommes tous unanimes que les diverses problématiques du foncier spécifiquement la spéculation, les procédures relatives à la mobilisation et la sécurisation ainsi qu’à la délivrance des actes limitent l’impact des nombreux efforts consentis par le Gouvernement pour faciliter les investissements privés dans notre pays. A cet égard, il devient plus que nécessaire de trouver et de mettre en œuvre, avec l’implication de tous les acteurs de la gestion du foncier, les solutions les mieux appropriées » a-t-il affirmé.

Par ailleurs, il a promis que les propositions pertinentes issues de la présente rencontre seront traduites en actions concrètes à travers un plan d’actions qui sera adopté par le Comité national de Pilotage du CODESP, dont il assure la présidence.

« La mise en œuvre de ce plan d’actions contribuera sans nul doute à l’atteinte des objectifs de développement poursuivis par mon Gouvernement à travers notamment le renforcement de la bonne gouvernance et l’amélioration continue de l’environnement des affaires », a-t-il ajouté.

Le président de la CCI-BF, Mahamadi Savadogo, a traduit ses sincères remerciements et ceux du Secteur privé au Premier Ministre et aux membres du Gouvernement pour l’esprit de dialogue constructif qui a caractérisé cette rencontre.

Du reste, il a rassuré le Gouvernement de l’engagement du Secteur privé à jouer pleinement sa partition dans la mise en œuvre des recommandations formulées.

D’ores et déjà, pour ce qui concerne les conclusions de l’étude réalisée sur la thématique de la présente édition, il a, au nom du Bureau et des élus consulaires, engagé la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso sur deux points.

Il s’agit de l’aménagement et la viabilisation de la Zone d’activités diverses de Bobo-Dioulasso et du financement de l’étude de faisabilité pour la création d’un guichet unique de la promotion immobilière sous l’égide du Ministère en charge de l’habitat.

DCRP/Primature

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES