Processus électoral :  Le président de la CENI demande le soutien du Premier ministre

Le président de la CENI, Elysé Ouédraogo, échangeant avec le PM Christophe Dabiré

Le Premier ministre, Christophe Dabiré, a reçu en audience le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Élysé Ouédraogo, et les autres commissaires à la Primature ce mardi 31 août 2021.

                     Le président de la CENI, Elysé Ouédraogo, échangeant avec le Premier ministre, Christophe Dabiré

 Le feuilleton de présentation des membres la Commission électorale nationale indépendante (CENI) poursuit son cours. Ce mardi 31 août 2021, c’est le Premier ministe que le président de la CENI, Élysé Ouédraogo, et les 12 autres commissaires ont rencontré. Le président de la CENI a présenté ses nouveaux commissaires et demandé le soutien et l’accompagnement de Christophe Dabiré dans le cadre de la mise en place du processus électoral. Selon Élysé Ouédraogo, la CENI a besoin d’un certain nombre d’outils importants pour travailler. Il s’agit, entre autres, d’un budget et d’un cadre légal dont la modification à travers les différentes révisions sont du ressort du Parlement et du gouvernement.

                   Les commissaires de la CENI ont demandé le soutien du Premier ministre pour réussir leur mission

C’est pourquoi, son équipe et lui ont besoin du soutien du PM pour pouvoir s’engager pleinement dans la mise en œuvre des opérations électorales à venir. « Le Premier ministre nous a rassuré de l’engagement du gouvernement à mettre tout en œuvre pour que nos besoins sur ces aspects puissent être satisfaits au mieux afin que nous puissions mener au mieux les opérations électorales à court terme ou celles que nous engagerons par la suite », a déclaré le président de la CENI à sa sortie d’audience.

Par ailleurs, Elysé Ouédraogo a soumis au Premier ministre quelques points qui tiennent  à cœur à l’ensemble des commissaires qui viennent de prendre fonction. Ceux-ci concernent notamment la révision du Code électoral qui avait été ébauchée avant l’arrivée de son équipe. « Nous souhaitons que ces discussions puissent aboutir le plus rapidement possible afin que nous puissions disposer de ce qui est l’une des bases essentielles de notre travail », a-t-il souhaité.

Par Latifatou KABORE (Burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*