Prix Pritzker d’Architecture 2022 : Le Burkinabè Francis Kéré premier Africain couronné  

L’architecte burkinabè Diébédo Francis Kéré a remporté, ce mardi 15 mars, l’édition 2022 du prestigieux prix Pritzker, équivalent du Prix Nobel d’Architecture. A 56 ans, le natif de Gando (région du Centre-est) est le premier Africain à recevoir cette distinction. Il succède à Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal lauréats en 2021

« Par son engagement en faveur de la justice sociale et de l’engagement, et son utilisation intelligente des matériaux locaux pour se connecter et répondre au climat naturel, Francis Kéré, lauréat 2022, travaille dans des pays marginalisés chargés de contraintes et d’adversité, où architecture et infrastructure sont absentes. Construire des établissements scolaires contemporains, des établissements de santé, des logements professionnels, des bâtiments civiques et des espaces publics, souvent dans des terrains où les ressources sont fragiles et où la convivialité est vitale, l’expression de ses œuvres dépasse la valeur d’un bâtiment lui-même ». C’est l’un des messages sur l’on peut lire sur la page Facebook officielle du Prix Pritzker.

                Ce bâtiment de l’école primaire de Gando construit en 2001 est la première œuvre de Francis Kéré

Ainsi, pour la première fois de l’histoire de ce prestigieux prix, un Africain a été couronné. Et cet Africain n’est autre que le Burkinabè Diébédo Francis Kéré. Le natif de Gando, village de la région du Centre-est du Burkina Faso, est installé depuis des années à Berlin en Allemagne. Cet architecte révolutionnaire a exporté son savoir-faire aux quatre coins du continent africain notamment au Mali, au Togo, au Bénin, au Kenya, au Soudan, au Mozambique, le plus souvent avec des matériaux locaux : terre, granit, bois. Toute chose qui lui vaut d’être qualifié de pionnier de l’architecture durable.

                                                    Ce bâtiment a été réalisé au parc national du Mali

Depuis son premier bâtiment, réalisé en 2001 dans son village natal Gando, une école, construite avec l’aide des populations locales, Diébédo Francis Kéré a étendu sa palette à d’autres genre de bâtiments tels que des établissements de santé, des logements professionnels, des bâtiments civiques et des espaces publics. « Il sait, de l’intérieur, que l’architecture ne concerne pas l’objet mais l’objectif ; pas le produit, mais le processus. L’ensemble des travaux de Francis Kéré nous montre le pouvoir de la matérialité ancré en place. Ses bâtiments, pour et avec les communautés, sont directement de ces communautés – dans leur fabrication, leurs matériaux, leurs programmes et leurs caractères uniques », explique le jury Pritzker dans un communiqué.

                                                                       Le pavillon Serpentine à Iwan Baan

Parmi ses projets en cours, la construction de l’Assemblée béninoise à Porto Novo, inspirée de l’arbre à palabres. Diébédo Francis Kéré a aussi dessiné la future Assemblée burkinabè, dont la construction est pour l’instant en suspens.

Par Philippe BATIONO pour Burkinanews.info

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*