33.7 C
Ouagadougou
mercredi 19 juin 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Menaces terroristes et liberté de presse : Les problèmes des journalistes passés en revue

Publié le

La Fondation des médias pour l’Afrique de l’ouest et le Centre national de presse Norbert Zongo ont initié un forum sur la sécurité des journalistes au Burkina Faso, ce lundi 30 août 2021 à Ouagadougou. L’objectif est de parvenir à l’adoption de stratégies visant à améliorer la sécurité des journalistes au Burkina Faso.

Face aux nombreuses atteintes à la liberté de presse au Burkina Faso, la Fondation des médias pour l’Afrique de l’Ouest et le Centre national de presse Norbert Zongo (CNP-NZ) ont  initié un forum sur la situation sécuritaire des hommes de médias. Il s’agit, à travers ce forum, de mettre en évidence les problèmes de sécurité des journalistes face aux menaces terroristes et lois répressives dans le pays,  de sensibiliser les parties prenantes à la sécurité et à la protection des journalistes,  d’améliorer la coopération entre les acteurs des médias dans leurs efforts pour promouvoir la sécurité des journalistes.  Ce forum devrait également contribuer à lutter contre l’impunité et les violations des libertés de presse.

Ce forum d’une journée s’articule sur plusieurs communications entrant en lien avec le thème principal : « Média et contexte sécuritaire : ce qu’il faut savoir de la situation sécuritaire et comment se comporter  », «  Menaces contres les journalistes » et « Comment le journaliste doit-il se protéger sur le terrain de collecte de l’information ? ».

Les ministres de la Communication Ousseni Tamboura et de la Sécurité Maxime Koné au centre

Selon Boureima Ouédraogo, membre du comité d’organisation, ces communications ont pour objectif de réunir les deux faîtières, à savoir la communication et la sécurité, afin de trouver par des concertations des solutions visant à mettre le journaliste dans de bonnes conditions pour la bonne marche de la liberté de la presse. Pour le ministre en charge de la Communication, Ousseni Tamboura, cette rencontre vient renforcer les capacités des acteurs monde de la presse. « Il faut dire que la situation de sécurité de notre pays a changé et concerne tous les citoyens burkinabè et même les journalistes. Avec ce changement, le cadre juridique doit aussi se conformer. Nous devons tout faire pour ne pas désarmer cette liberté de presse et ce forum doit proposer des solutions pour cela », a-t-il laissé entendre.

Le ministre en charge de la Sécurité, Maxime Koné, souhaite que des solutions découlent de ce forum pour mieux promouvoir la liberté de la presse. En attendant, il  exhorte les journalistes à respecter la déontologie et à s’éloigner des zones proscrites afin d’éviter d’éventuels désagréments.

Par Youmanli Joël THIOMBIANO (www.burkinanews.info)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES