Divertissement et gastronomie : La 8e édition des MADIGO prévue le 17 décembre

La 8e édition des trophées des Meilleurs acteurs de divertissement et de la gastronomie  de Ouagadougou (MADIGO) aura lieu le 17 décembre 2021, à Ouagadougou. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse animée par le comité d’organisation des MADGIGO, le 25 août 2021, à Ouagadougou.

La 8e édition des Meilleurs  acteurs de divertissement  et de la gastronomie  de Ouagadougou (MADIGO) aura lieu le 17 décembre prochain, à Ouagadougou. Pour cette édition, 11 prix seront en compétition pour cette année des MADIGO : le meilleur night-club, le meilleur bar climatisé, le meilleur maquis, le meilleur restaurant, le meilleur hôtel, le meilleur espace spécialisé, la meilleure hôtesse, le meilleur manager, le meilleur disc-jockey et le meilleur évènement de divertissement.

Le jury des MADIGO a mis en place plusieurs critères pour départager les concurrents. Pour la catégorie meilleur espace, il fautavoir au moins huit mois d’existence, être géographiquement accessible, avoir une capacité d’accueil d’au moins 150 places, être salubre et être visible sur les médias et réseaux sociaux. Quant aux critères à remplir pour la première catégorie des prix individuels (disc joker et manager), il faut être en exercice au moins trois mois avant les présélections, promouvoir la musique et les concepts burkinabè, résider au Burkina Faso. Pour ce qui concerne les producteurs (individus et structure), il faut être reconnu par la structure légale au Burkina Faso.

Le comité d’organisation présidé par Serge Ekra Delafaurce, commissaire général  de MADIGO, prévoit des innovations cette année. La grande innovation, selon lui, se matérialisera par un don de matériel à l’orphelinat Den Kanou de Bobo-Dioulasso. « Nous sommes en train de travailler pour trouver un mécanisme afin que les lauréats de cette année ainsi que ceux de l’année dernière   puissent nous soutenir  à faire un don à l’orphelinat Den Kanoude de Bobo Dioulasso. Ces  dons vont s’opérer deux jours après la remise des trophées », a-t-il fait savoir. Il ne s’agit pas d’une demande de sponsoring, a précisé Serge Ekra. « Je ne demande pas de sponsoring car les lauréats seront ceux du sponsor et non du mien. Donc j’ai peur que le sponsor m’impose des  choses qui vont aller contre  mes principes. Je cherche à créer quelque chose qui va marquer le Burkina Faso même si ne  sera plus là», a-t-il justifié.

En rappel, le but des MADIGO s’inscrit plus dans le besoin de reconnaitre le travail abattu au quotidien par les promoteurs d’espace, susciter  la saine concurrence  entre les acteurs du domaine, créer des cadres d’échanges, de promotion et relationnels entre les acteurs et mécènes et inviter les promoteurs d’espaces de divertissement à communiquer davantage sur les médias traditionnels.

Par Youmanli Joël THIOMBIANO (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*