29.1 C
Ouagadougou
lundi 24 juin 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Convention collective dans le secteur du transport : l’UCRB demande l’accompagnement du ministre d’Etat pour son application effective

Publié le

La non application de la convention collective dans le domaine du transport préoccupe l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB). Dans ce sens, le ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Bassolma Bazié a accordé une audience, ce lundi 28 août 2023, à son cabinet, à Ouagadougou à cette association des chauffeurs routiers.

Avec la délégation conduite par le président de l’UCRB, Brahima Rabo, la mesure de normalisation des véhicules était également au menu des échanges. Avant d’aborder ces deux points, la délégation a tenu à remercier le ministre Bazié pour avoir œuvré à la signature du décret rendant obligatoire l’affiliation à la Caisse Nationale de Sécurité sociale (CNSS) pour tout transporteur routier.Pour le premier point, l’UCRB a dénoncé la non application de la convention collective au niveau de certains sous-traitants du secteur du transport. Or, selon Brahima Rabo, cette convention a été arrachée suite à une lutte de longue haleine.

« De nos jours, beaucoup de sous-traitants boycottent cette convention collective. Il y a des chauffeurs qui sont payés entre 60 000 et 75 000 F CFA. Cela n’est pas normal car c’est en deçà de ce que prévoit la convention collective », a-t-il soutenu. Pour le respect de cette convention collective, Brahima Rabo lance un appel à la CNSS pour des contrôles plus réguliers à travers l’instauration de postes de contrôle sur les principaux axes routiers. Cela, à l’entendre va amener les sous-traitants à déclarer leurs chauffeurs.

Le second point des échanges a porté sur la normalisation des véhicules.

A ce niveau, le président que l’UCRB a relevé que la transformation des véhicules dans le but de charger plus de marchandises est un grand problème qui endeuille les familles des chauffeurs routiers.  De ce fait, selon lui, la mesure de normalisation prise par le gouvernement est à saluer et les membres de l’union s’engagent à l’accompagner dans la mise en œuvre réussie de cette décision. Après avoir écouté attentivement ses hôtes du jour, le ministre d’Etat a félicité les chauffeurs routiers pour les efforts fournis afin de continuer d’assurer le transport des personnes et des biens dans ce contexte difficile. Au sortir de l’audience, la délégation de l’UCRB a traduit sa gratitude à l’endroit du ministre d’Etat, Bassolma Bazié, pour sa disponibilité à accompagner les chauffeurs routiers dans la recherche de solutions aux problèmes posés.

DCRP/MFPTPS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES