Commémoration 11-décembre à Banfora : Le FPDCT se fait remarquée au défilé

La commémoration du 60e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso s’est achevée le vendredi 11 décembre 2020 par la parade militaire et civile à Banfora. A cette occasion, le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a fait une prestation remarquée à travers ses jeunes stagiaires. Les choses se sont déroulées en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, du président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé et de plusieurs autres personnalités.

Comme l’année dernière, le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a pris une part active aux festivités de la fête nationale. Pour ce faire, le directeur général Bruno Dipama et ses collaborateurs ont fait le déplacement de Banfora pour y tenir un certain nombre d’activités dont deux ateliers qui ont servi à faire le point des activités menées durant le trimestre écoulé aux promis des collectivités territoriales.

                                         Le président du Faso Roch Marc Kaboré et son épouse Sika Kaboré

A Banfora, chef-lieu de la région des Cascades, la commémoration était placée sous le thème « Cohésion nationale et engagement patriotique pour un développement durable du Burkina Faso dans un contexte d’insécurité et de COVID-19 ». Un thème jugé plus que pertinent par le directeur général du FPDCT au regard du contexte : « Notre nation traverse une crise sécuritaire depuis maintenant 5 ans. A cela s’est ajouté la crise sanitaire depuis mars de cette année. » Pour Bruno Dipama, on développe un pays avec sa tête, son cœur et ses bras, en d’autres termes avec l’intelligence, le patriotisme et le travail. Et d’ajouter : « Je pense que tous ces ingrédients sont réunis. Et si nous avons un contexte favorable sur le plan sécuritaire et le plan sanitaire, nous pouvons espérer en l’essor véritable de notre pays. »

Bruno Dipama se lâche 

Sur la place du défilé, le président du Faso comme il est de coutume a donné le top de départ avec la traditionnelle revue des troupes. Après quoi, les différents corps de l’armée et les corps paramilitaires ont suivi avant de faire place au défilé civile. A cette étape, le Fonds permanent pour le développement des collectivités a brillé avec ses jeunes stagiaires habillés dans un fasodanfani aux couleurs de la structure chère à Bruno Dipama. Une prestation qu’il n’a pas hésitée à commenter. « En tant qu’instrument gouvernemental d’appui aux collectivités territoriales, le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) restructuré en Agence nationale de développement des collectivités territoriales (ADCT), nous nous devons de participer à cette célébration où qu’elle se tienne dans les 13 régions de notre pays », a-t-il expliqué.

                 Bruno S. Dipama, DG du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT)

 

Pour ce dernier, la commémoration de l’anniversaire de l’indépendance est un devoir de mémoire : « 60 ans dans la vie d’une nation, il faut rendre grâce à Dieu. Quand vous remontez le fil de l’histoire de notre pays, en ce jour tout Burkinabè est fondé de se réjouir de ce que nous célébrons ce 60e anniversaire. » Il n’a pas manqué de souligner le fait que le défilé se soit déroulé dans la sobriété en raison du contexte sécuritaire et sanitaire de cette année 2020.

Comme l’a mentionné le directeur général du FPDCT, sa structure envisage être de la partie en 2021 à Ziniaré.

Par Maxime Yempabou THIOMBIANO

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*