27.1 C
Ouagadougou
lundi 22 juillet 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Ministère du Commerce : Une marche de commerçantes pour exiger le départ de Nagalo

Publié le

La coalition des commerçantes des marchés et yaars a animé une conférence de presse le 1er novembre 2022 à Ouagadougou pour fustiger la nomination du ministre en charge du commerce Roch Nagalo. Ces femmes au cours de la conférence de presse ont brandi des documents qu’elles disent être les preuves de l’escroquerie subie par elles dont l’instigateur est l’actuel ministre en charge du commerce.

La coalition des commerçantes des marchés et yaars  dit avoir  appris  avec désolation la nomination de Roch Nagalo comme ministre en charge du commerce. Adama Zongo a soutenu que les commerçantes des marchés et yaars ont été plus que déçues lorsque le Premier ministre Me Kyélem de Tambela sur la chaine nationale, le 30 octobre 2022 déclarait que les allégations et accusations faites à l’endroit de Roch Nagalo et autres sont sans fondement car les investigations ne corroborent pas avec les accusations contre le ministre actuel en charge du  commerce.

Elle a assuré que les commerçantes des marchés et yaars ont été victimes «  des agissements machiavéliques de monsieur Nagalo ». Elle a laissé entendre que le SYNACOMB de Roch  Nagalo leur doit des centaines de millions de francs. «  Nous et des milliers de commerçants sur toute l’étendue du territoire  avons souscrit aux fonds de garantie proposés par le sieur Nagalo afin d’accéder aux financements. Depuis des années durant, nous les femmes sommes à la croisée des chemins parce que nous n’avons pas bénéficié de retombées jusqu’à présent », a-t-elle exposé.

C’est pourquoi elle a indiqué que les commerçantes s’insurgent contre la nomination de Roch Nagalo à la tête du ministère en charge du commerce  « car  nous refusons que notre ministère soit dirigé par quelqu’un qui a sucé le sang des commerçantes monsieur le Premier ministre du Faso ». Pour ce faire, Adama Zongo a affirmé que si  Roch Nagalo veut être ministre, qu’il paye d’abord  la dette qu’il doit aux milliers de commerçants.

Elle a rappelé qu’en 2014, les femmes sont sorties avec des spatules pour faire partir Blaise Compaoré et c’est ce qui se fera avec Roch Nagalo si le gouvernement s’entête à le maintenir ministre en charge du commerce.  Dans la salle,  les commerçantes ont brandi des carnets et des reçus qu’elles disent être les preuves  de l’escroquerie de Roch Nagalo.  Salamata Ouédraogo de Rood wooko yaar de soutenir que : «  nous avons peur que Roch Nagalo soit ministre du Commerce ».

Elle a renchéri en ces termes : « Nous ne mentons pas sur Roch Nagalo. Qu’il paye nos sommes avant d’être ministre ». Et Aminata Tall, du marché de Paspanga de s’inquiéter du sort réservé aux commerçants avec Roch Nagalo à la tête du ministère en charge du commerce. « Nous ne voulons pas d’un voleur à la tête du ministère du Commerce ». Pour elle, tant que Roch Nagalo est ministre, les femmes sortiront pour protester et iront même  dormir devant la porte du Premier ministre.

Monique Yeli Kam venue soutenir les commerçantes dit être outrée de voir que des femmes soient maltraitées de la sorte. Elle a fait savoir que les femmes ont été spoliées par sieur Nagalo. Elle a fait savoir que cette opération lancée en 2015 a été cautionnée par les autorités en son temps. C’est pourquoi elle souhaite que les autorités actuelles trouvent vite une solution à cette situation de crise.

Par Boukary BOGRE pour BurkinaNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES