30 C
Ouagadougou
jeudi 30 mai 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Meilleure exploitation minière au Burkina : la gestion de la base des données comme solution

Publié le

Le département des sciences de la terre de l’UFR/SVT  de l’Université Joseph Ki-Zerbo a organisé sa conférence acte 4 du projet clin d’œil à l’entreprise, le 7 janvier 2023 à Ouagadougou. Sous le thème : « la place de la base de données dans l’exploration et l’exploitation minière », la conférence a réuni des géologues, des professionnels des bâtiments et travaux publics et des étudiants, en présence du ministre en charge de la Fonction publique.

La base de données géologique est fondamentale pour une meilleure  exploitation minière. Consciente de cela, le département des sciences de la terre de l’UFR/SVT  de l’Université Joseph Ki-Zerbo  a voulu se pencher sur ce sujet.  Ainsi,  c’est sous le thème « La place de la base de données dans l’exploration et l’exploitation minière »  que s’est ouvert l’acte 4 de sa conférence du projet clin d’œil à l’entreprise du département des sciences de la terre de l’UFR/SVT  de l’Université Joseph Ki-Zerbo.

Le chef dudit département, Hermann Ilboudo, a indiqué que le projet clin d’œil à l’entreprise a été initié l’année  passée  et consiste en  l’animation de conférences trimestrielles en raison de 4 fois  par an. Il a expliqué que ce projet a été initié au regard du contexte sécuritaire que  vit  le Burkina. Pour lui, le contexte sécuritaire ne doit pas empêcher une continuité dans la formation. C’est pourquoi, a-t-il affirmé,   son département a initié ce projet en vue de permettre que des professionnels viennent partager leurs expériences avec les étudiants et ceux soient mieux outillés.

Maria Bazié/Soma,géologue,a appelé à accorder une importance à la gestion des données géologiques

Hermann Ilboudo s’est réjoui de l’organisation de la première conférence de l’année 2023 du projet qui fait une part belle à la gent féminine. A cet effet, il a fait savoir que le présidium était uniquement composé de femmes notamment  Maria Bazié/Soma, géologue, la conférencière, Valérie Rouamba/Ouédraogo, enseignante chercheure, professeure titulaire de sociologie,   la  modératrice, Kadiatou Coulibaly, doctorante en géologie . « Nous avons voulu faire un point d’honneur à la femme, susciter de l’espoir quant à ce domaine qui semble être réservé aux hommes », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, Hermann Ilboudo  a indiqué que des résolutions ont été prises pour répondre aux problèmes rencontrés dans le secteur minier.  La conférencière, Maria Bazié/Soma, géologue  a expliqué que les bases de données géologiques occupent une place fondamentale  dans l’exploitation minière.

Pour elle, ce sont ces informations qui vont permettre aux décideurs de prendre les décisions idoines pour une meilleure exploitation minière. Elle s’est réjouie du fait que le Burkina ait une expérience dans l’exploitation minière surtout les bases de données . C’est pourquoi elle a appelé les décideurs d’à accorder une importance nécessaire  à la gestion des données géologiques. «  Quand on la néglige au début, ça va finir par nous rattraper. L’entreprise ne peut avancer sans données », a-t-elle fait savoir.

Par Shady COULIBALY (www.burkinanews.info)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES