26.1 C
Ouagadougou
dimanche 21 juillet 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Lutte contre l’insécurité urbaine : Deux réseaux de présumés malfrats mis aux arrêts à Ouaga

Publié le

Un (01) pistolet automatique, des munitions, des engins à deux (02) roues, des téléphones portables, de faux documents composés d’attestations de parcelles, de plans cadastraux et de passeports, sont entre autres objets saisis des mains de deux (02) réseaux de présumés malfrats par la Police Nationale, à travers le Commissariat de Police de l’Arrondissement N°03 de la ville de Ouagadougou. Ces présumés malfrats qui écumaient les Ouagalais, précisément ceux des arrondissements n°03 et 08, s’étaient spécialisés entre autres dans le faux et usage de faux, la contrefaçon, l’escroquerie, le blanchiment de capitaux et l’usurpation de fonction.

Relativement au mode opératoire du premier groupe, les membres identifiaient les parcelles vides dans le secteur n°35 de la capitale et procédaient par la suite à une mise en valeur, notamment en y construisant de petites maisonnettes. Une fois cette étape terminée, ils partaient à la recherche d’un acheteur et, se faisant passer pour des agents de la mairie, ils réussissaient à convaincre, par le biais de fausses promesses, leurs victimes qui leur remettaient des sommes d’argent, souvent même la totalité du montant présumé de la parcelle. Dès que l’argent était récupéré et après avoir remis de fausses attestations d’attribution de parcelles aux victimes, ils disparaissaient et devenaient injoignables.

Le second réseau, dont le principal acteur seul a été appréhendé, réussissait à escroquer les personnes désireuses d’effectuer des voyages à l’étranger. Le mode opératoire consistait à les appâter avec la promesse de leur procurer des visas pour les pays dans lesquels ils voulaient se rendre. Pour ce faire, les passeports des victimes de même que l’argent réclamé pour l’établissement des visas étaient récupérés et tout contact était rompu. Il est à noter que le préjudice causé par les agissements de ces présumés délinquants s’élèvent à plus de 130 millions de FCFA.

La Police Nationale profite de l’occasion, une fois de plus, pour saluer la collaboration très significative de la population qui a permis d’atteindre ce résultat. Elle l’exhorte à poursuivre dans la même dynamique et l’invite toujours à la vigilance et à signaler les cas suspects aux numéros verts que sont les 17, 16 et 1010.

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES