31.5 C
Ouagadougou
jeudi 30 mai 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Les 10 conseils du CSC : des auditeurs des médias sensibilisés

Publié le

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) a organisé, ce mercredi 20 septembre 2023, à Ouagadougou, une formation des membres de l’Union des auditeurs des médias du Burkina (UAMB). Le but de ladite formation est de sensibiliser les membres de la structure sur les bonnes pratiques à adopter dans le cadre de leurs interventions dans les émissions d’expression directe et sur les réseaux sociaux.

Entre juin et juillet 2023, le CSC a animé des conférences publiques sur les dix bonnes pratiques dans l’utilisation des médias sociaux et des émissions d’expression directe (EED). Ainsi, l’UAMB, convaincue de l’importance de ces conférences publiques, a félicité au cours d’une audience le lundi 21 août 2023, le CSC pour ses efforts dans ce sens, et a sollicité à son tour une formation qui puisse aider ses membres à minimiser les dérives dans les émissions d’expression directes.

Le président du CSC, Abdoul Azize Bamogo, a dirigé les échanges

C’est dans ce cadre que des membres de l’association ont été initiés aux dix conseils du CSC aux citoyens burkinabè pour des comportements responsables sur les réseaux sociaux et dans les EED dans le contexte de crise sécuritaire et de tension sociale, le mercredi 20 septembre 2023. Selon le président du CSC Abdoulazize Bamogo, l’objectif de ladite formation est d’une part de sensibiliser les auditeurs des médias aux comportements à adopter dans le cadre de leurs interventions dans les médias, et d’autre part, de partager les constats du CSC en matière de régulation des EED et dérives récurrentes qu’elle y constate.

A l’occasion de cette formation, les responsables des auditeurs des radios ont répondu présents. Pour les jeunes qui sont sur les réseaux sociaux, des conférences ont été et continuent d’être faites selon le président du CSC. Pour lui, après cette formation, chaque responsable doit aller réunir le groupe des auditeurs du média dont il a la charge pour leur passer le message, promouvoir les discours qui vont aider à la cohésion sociale, à la paix et également qui vont permettre de faciliter le travail des FDS et des VDP dans la sécurisation du Burkina.

L’UAMB veut  « être plus et mieux formée pour pouvoir mieux exercer son activité »

Pour Soumaila Ouédraogo, président de l’UAMB, les auditeurs sont entrés dans le monde du journalisme sans connaître d’abord les règles. « Les auditeurs aussi contribuent à l’évolution du pays. Nous devons être plus formés pour pouvoir mieux exercer notre activité. Ce qui explique notre présence au CSC à cette formation», a-t-il affirmé. Toutefois, faut-il rappeler, le CSC qui a été créé dans les années 90 pour assurer la régulation des médias professionnels, fait face aujourd’hui à des défis nouveaux qui rendent difficiles son travail. Ces difficultés sont entre autres la recrudescence des attaques terroristes et des conflits communautaires dans un contexte de foisonnement progressif des réseaux sociaux.

Par Alexia NANA (Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES