26.1 C
Ouagadougou
dimanche 21 juillet 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Journées nationales du refus de la corruption 2022 : 86 plaintes impliquant directement les FDS

Publié le

Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a procédé au lancement officiel des Journées nationales du refus de la corruption (JNRC), ce 1er décembre 2022, à Ouagadougou. Le REN-LAC s’attaque cette fois-ci à la mauvaise gestion et au manque de transparence dans les rangs de l’armée burkinabè.

Ce jeudi 1er décembre marque le début de la 17e édition des Journées nationales du refus de la corruption au Burkina Faso (JNRC), sous le thème du thème : « Corruption et terrorisme au Burkina Faso : Quelles perspectives ». Les grandes articulations de ces journées, qui se dérouleront du 1er au 9 décembre 2022, ont été dévoilées au cours d’une conférence de presse.

Le choix du thème, selon le secrétaire exécutif du REN-LAC, Sagado Nacanabo, s’explique par la situation sécuritaire préoccupante. Et de rappeler que le dernier rapport 2020 du REN-LAC sur le l’état de la corruption au Burkina Faso classait la police nationale, la gendarmerie et la Douane parmi les premiers services les plus corrompus. « Les services du REN-LAC ont enregistré un total de 86 plaintes impliquant directement les forces de défense et de sécurité au cours de la période 2020-2021 », a-t-il ajouté.

Le secrétaire exécutif du REN-LAC, Sagado Nacanabo

Par ailleurs, le secrétaire exécutif du REN-LAC a évoqué le drame d’Inata où 57 personnes dont 53 gendarmes avaient été tuées. Pour lui, les conditions qui ont suscité la mort de ces gendarmes, notamment le manque de vivres, posent la question de la nécessaire transparence et de la redevabilité dans la gestion des affaires de l’armée. L’affaire des 30 milliards de francs CFA destinés à l’acquisition de cinq hélicoptères civils intégrant un dispositif militaire au profit de l’armée burkinabè, la situation politique avec deux coups d’État en huit mois orchestrés par des militaires, sont autant de faits qui suscitent l’interrogation au sein la structure de lutte contre la corruption.

Le rapport 2021 dévoilé le 6 décembre

Le REN-LAC a annoncé également la date de la publication de son rapport 2021 sur l’état de la Corruption au Burkina Faso. Ce sera le 6 décembre 2022 à partir de 10h au Centre national de presse Norbert Zongo. « Ce rapport se veut une interpellation citoyenne pour la prise de mesures correctives appropriées contre le phénomène de la corruption », a expliqué Sagado Nacanabo. Le top 5 des services les plus corrompus du précédent rapport étaient, dans l’ordre, la police municipale, la police nationale, la douane, la DGTTM et la gendarmerie nationale.

Le REN-LAC annonce des activités à Ouaga et dans d’autres régions pour marquer les 17es JNRC

Pour rappel, les activités entrant dans le cadre des 17es JRNC se dérouleront à Ouagadougou et dans les cinq régions disposant de comités régionaux anti-corruption, à savoir les Hauts-bassins, le Nord, le Sud-ouest, et l’Est. Il est également prévu un panel, le 9 décembre ainsi que des conférences publiques dans certaines régions, des émissions débat à la télévision et à la radio.

Par Nafongon Moussa TRAORE (www.burkinanews.info)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES