30 C
Ouagadougou
jeudi 30 mai 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Elections consulaires : Karim Compaoré reçoit le soutien des commerçants de Zabr-Daaga

Publié le

Karim Compaoré, candidat aux élections consulaires du 14 novembre prochain dans la catégorie ‘’petit commerce’’, était au marché Zabr-Daaga, ce samedi 6 novembre 2021. Il était l’invité des commerçants qui ont bien voulu lui témoigner leur soutien et reconnaissance.

Candidat aux élections consulaires du 14 novembre prochain dans la catégorie ‘’petit commerce’’, Karim Compaoré peut compter sur le soutien des commerçants du marché Zabr-Daaga. Ce samedi 6 novembre 2021, sur invitation de ces derniers, le candidat s’est rendu audit marché. Sur place, les commerçants lui ont témoigné leur soutien et reconnaissance. Pareil pour les commerçants installés aux alentours de la Bourse du travail. Un soutien qui parait logique aux yeux du directeur de campagne, Lassané Dipama. « Ce sont les commerçants du secteur informel, les associations du secteur informel et les syndicats du secteur informel qui l’ont poussé à poser sa candidature pour être élu consulaire », a-t-il justifié. Pour lui, ce sont les qualités de Karim Compaoré qui ont guidé le choix des commerçants du secteur informel sur la personne de Karim Compaoré. « C’est un homme de vision, un rassembleur et un homme sociable. Il apporte son aide aux commerçants et transporteurs lorsque ces derniers ont besoin de lui », a-t-il confié.

                            De nombreux commerçants ont apporté leur soutien à Karim Compaoré

Karim Compaoré entend retourner l’ascenseur aux commerçants s’il est élu au soir du 14 novembre prochain. Son projet de mandature, a laissé entendre son directeur de campagne, comporte 17 points qui, une fois mis en œuvre, devraient améliorer les conditions de travail des commerçants du secteur informel. Au nombre de ces points, le candidat entend subventionner 2000 registres de commerce en 5 ans et mettre en place des micro-crédits avec un taux d’intérêt très réduit. « Nous allons faire en sorte que les petits commerçants paient les impôts sans ressentir un manque à gagner à travers des innovations que nous allons apporter », a promis Lassané Dipama. C’est d’ailleurs ainsi que se résume le rôle de l’élu consulaire, comme il a bien voulu le rappeler. « Les petits commerçants ne savent pas qu’à la Chambre de commerce, un élu consulaire n’est pas payé, il n’a pas les avantages que les gens imaginent. Il représente les commerçants. Il est leur porte-parole. Il est là pour défendre leurs intérêts », a-t-il fait remarquer. Et pour une meilleure défense de leurs intérêts, il a appelé les commerçants du secteur informel à se mobiliser derrière le candidat Karim Compaoré, présenté comme « le Thomas Sankara du commerce au Burkina Faso ».

Par Shady COULIBALY (www.burkinanews.info)

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES