30 C
Ouagadougou
jeudi 30 mai 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Contrefaçon et corruption: Plus de 12 milliards F CFA dérobés par 6 malfrats

Publié le

La police nationale a mis hors d’état de nuire 6 individus spécialisés dans la contrefaçon et la corruption. Ils ont été présentés ce lundi 4 octobre 2021, à Ouagadougou.

 

Une fois de plus, la police nationale a mis aux arrêts des présumés délinquants dans sa lutte contre la délinquance en milieu urbain. Au nombre de 6, ils évoluaient tous dans le milieu du commerce. Âgés de 40 à 50 ans, ils se faisaient passer pour des transitaires, et s’adonnaient à des actes de contrefaçon des documents de véhicules et de corruption, selon la Police nationale.

Lors de leur arrestation, la Brigade de recherche de la police de l’arrondissement de Sig-Noghin a retrouvé chez ces présumés délinquants plus d’une centaine de cachets contrefaits de plusieurs institutions, notamment de la police nationale, de la gendarmerie, de la douane, de la DGTTM et du guichet unique du foncier. Il a été aussi retrouvé sur eux, des carnets de fausses quittances, des fichiers de déclaration de douane, des récépissés de dépôts de dossiers, des récépissés d’immatriculation de véhicules, des certificats de conformité et d’évaluation de conformité des véhicules, des plaques d’immatriculation et des attestations des ventes d’engin.

                                                               Ces délinquants établissaient de faux documents

Comme mode opératoire, ces individus disposaient d’un bureau, dans un quartier de la ville, où le patron recevait ces victimes directement, soit par l’intermédiaire d’un des leurs. Après un marché conclu avec la victime, il établissait de faux documents par imitation des signatures et des cachets contrefaits et la production de fausses quittances au nom de l’intéressé. Ces documents par la suite étaient constitués en dossiers et étaient transférés ensuite à la Direction générale des transports terrestres et maritimes (DGTTM).

De 2013 à 2021, ces  présumés malfrats ont mis en circulation sur le territoire plus de 1 000 engins à deux et trois roues et plus de 100 véhicules. Le préjudice causé est évalué à environ 12 milliards de francs CFA.

La police nationale, une fois de plus, a salué la coopération de la population au cours de cette mission. Par ailleurs, elle invite la population à signaler tout cas suspect à travers les numéros 1010, 17 et 16.

Par Youmanli Joël THIOMBIANO www.burkinanews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES