32 C
Ouagadougou
lundi 20 mai 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Concertations sur le chronogramme de la transition : Les leaders religieux très sensibles à la démarche du gouvernement

Publié le

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, avec quelques membres du gouvernement, se sont entretenus ce 30 juin 2022 dans l’après-midi, avec des représentants des communautés religieuses du Burkina Faso. Il s’agit des communautés musulmane, évangélique et catholique. Le chef du gouvernement a partagé avec eux, le chronogramme de la transition, dans le cadre des discussions en cours avec la CEDEAO.

Aux délégations des communautés religieuses qui ont répondu à l’invitation, le Premier ministre a expliqué les actions en cours et qui pourraient faciliter le retour à l’ordre constitutionnel normal, dans notre pays. Albert Ouédraogo, les membres du gouvernement ainsi que le groupe d’experts mandatés, ont présenté la situation actuelle du pays et les hypothèses optimistes pour y faire face.
Le gouvernement, à travers cette demarche d’information et de concertation, entend échanger avec les forces vives de la Nation, sur la conduite de la transition, avec un point d’honneur accordé au chronogramme élaboré, dans la perspective des discussions avec la CEDEAO. Une manière de mettre ces leaders communautaires au même niveau d’information, dans les actions en cours, mais également d’appeler à une union sacrée pour relever les défis du moment. « Suite aux événements qui ont porté le régime actuel aux commandes du pays, ces autorités ont voulu nous faire comprendre qu’elles ne sont pas là pour une durée infinie, elles ont un calendrier et ainsi, le Premier ministre nous a convoqués pour nous partager un certain nombre d’informations entrant dans le cadre de la durée, des actions, du chronogramme de la transition», a soutenu Monseigneur Gabriel Sayaogo, à la sortie de l’audience.

 

                                                                      Photo de famille à l’issue de la rencontre

Les leaders des communautés religieuses ont été sensibles à cette action du gouvernement qui a bien voulu les associer à cette action de restauration de notre pays, selon leur porte-parole, Mgr Sayaogo.
Cependant, a-t-il souligné, le gouvernement reste le premier acteur de cette restauration et de cette refondation, que la transition s’est donné comme mission. « Ce que nous retenons c’est que les premiers acteurs c’est le gouvernement. Nous, nous ne faisons que les accompagner. Lorsqu’ils vont juger que deux hommes ne font pas route ensemble sans d’abord se concerter, et qu’ils vont nous demander notre avis, nous allons le leur donner. A partir du moment où ils vont décider de tourner le dos, nous continuerons de prier Dieu pour qu’Il les éclaire et les inspire, qu’ils prennent des décisions sages, et surtout que Dieu leur donne la force de réussir ce qu’ils veulent pour le bien de ce pays», a conclu Mgr Gabriel Sayaogo.

A noter que c’est depuis ce mercredi 29 juin que le Premier ministre a entamé cette série de rencontres. Il a déjà échangé successivement avec la classe politique, le monde des affaires, les leaders coutumiers et enfin les leaders religieux.

DCRP/Primature

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES