Retrait du CFOP du dialogue politique : « C’est aux partis de l’Opposition de réaliser qu’ils ont fait une erreur et de revenir », Simon Compaoré, président du MPP

Lors d’une conférence de presse animée ce 12 juillet 2021, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) est revenu sur le retrait du Chef de file de l’opposition du dialogue politique. Le parti au pouvoir dit regretter cette posture du CFOP.

Il y a quelques jours, les partis politiques de l’opposition avaient suspendu leur participation au dialogue politique qui devait en principe reprendre le 3 juillet passé. Ces partis avaient alors organisés des marches pour protester contre l’incapacité du gouvernement à faire face aux attaques terroristes. Cette décision de retrait a du mal à passer aux yeux du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Pour le MPP, cette démarche de l’opposition fait le lit de la désunion face à l’ennemi commun.

Pour le président du MPP, Simon Compaoré, « il faut bannir les divisions et travailler à bâtir une union sacrée autour des impératifs du défi sécuritaire ». C’est pourquoi  il dit être ouvert à un retour des partis politiques de l’opposition autour de la table de négociation. A la question de savoir si la Majorité est prête à accepter les conditions de reprises des discussions posées par l’Opposition, Simon Compaoré fera remarquer que les partis de la Majorité n’ont jamais quitté la table des discussions. Alors, a-t-il dit, c’est à l’Opposition elle-même de revenir sur sa décision. « Il y a des manières de quitter la table des discussions. C’est aux partis politiques de l’Opposition de réaliser qu’ils ont fait une erreur et de revenir », a-t-il tranché.

Concernant la demande de démission du Premier ministre par le CFOP, Simon Compaoré fera savoir que cette préoccupation n’est pas à l’ordre du jour. « Le président a gagné les élections à la régulière. Il est libre d’effectuer les changements lui-même lorsque les circonstances l’exigent ». La démission du Premier ministre n’est donc pas une préoccupation pour le MPP qui dit être en train de nourrir des idées à proposer au Président du Faso dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Shady COULIBALY (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*