Prévention des crises électorales : Elysé Ouédraogo et son équipe en quête de conseils chez le Mogho

Les commissaires ont demandé l'accompagnement du Mogho Naaba Baongho

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Elysé Ouédraogo, a été reçu en audience, le vendredi 27 août 2021, par le Mogho Naba Baongho. Cette visite visait à présenter la nouvelle équipe et recueillir des conseils pour la réussite de la mission.

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Elysé Ouédraogo, chez le Mogho Naaba ! Tout un symbole mais avant tout une reconnaissance à un homme qui a travaillé à  taire les récentes divergences qui régnaient au sein de la structure. Du reste, à travers cette visite, l’objectif du président de la CENI était de saluer le geste et l’action du Mogho Naaba Baongho durant cette période difficile. Mieux, a-t-il dit, il était important pour lui de rencontrer l’empereur des Mossé, par ailleurs président du conseil supérieur de la chefferie coutumière, qui a bien voulu voter.

Le président de la CENI, Elysé Ouédraogo, a promis de mettre en application les conseils du Mogho

L’occasion a été belle pour le président de la CENI pour présenter la nouvelle équipe de la boîte, mais également recueillir des conseils : « Sa majesté a toujours travaillé pour la préservation de la paix dans notre pays. C’est un acteur important de la vie  nationale. Donc, il était de bon ton que nous puissions demander son accompagnement. Nous souhaitons qu’il nous accompagne afin que nous puissions travailler aussi à préserver la paix à travers ses conseils et ses interpellations », a-t-il confié.

Les commissaires ont demandé l’accompagnement du Mogho Naaba Baongho

Conscient que des élections mal organisées  peuvent conduire parfois à des situations de violence, le Mogho Naaba a marqué sa disponibilité à accompagner la CENI en vue d’une cohésion sociale. « Il nous a demandé de travailler dans la cohésion, de se départir de nos origines qu’elles soient politiques, religieuses ou de la société civile tout court. Chacun devrait quitter cette peau et entrer pleinement dans les fonctions du commissaire, le commissaire devant être au service de la Nation à travers l’organisation des élections», a fait savoir Élisée Ouédraogo qui entend respecter cette volonté de l’empereur.

Par Youmanli Joël THIOMBIANO (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*