Préparatifs assises nationales éducation : Ouaro échange avec ses prédécesseurs

Le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales (MENAPLN) a recueilli les contributions des anciens ministres en charge de l’Education en perspective aux prochaines assises nationales de l’éducation. C’était au cours d’une rencontre d’échanges le jeudi 22 avril 2021 à Ouagadougou.

Le Conseil des ministres en sa séance du 31 mars 2021 a autorisé l’organisation des Assises nationales de l’éducation nationale. Avant ce rendez-vous important, le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales a jugé opportun d’échanger avec les anciens ministres en charge de l’éducation. Objectif, recueillir leurs conseils et contributions pour une réussite de ces assises. Selon le ministre en charge de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro, cette rencontre vise de façon collective à questionner le système éducatif afin de mutualiser les expériences pour porter ensemble un projet ambitieux et pertinent. Lequel projet, a-t-il dit, prendra en compte les urgences du présent et les exigences du futur. De façon simple, a-t-il fait savoir, ces assises ont pour ambition de fonder un pacte national pour une éducation de qualité, dans un contexte de crises sécuritaire, sanitaire, économique et sociale.

 Pour mieux préparer ces Assises, le ministère a élaboré et partagé les termes de référence avec les autres ministères en charge de l’éducation et de la formation. Aussi, des assises régionales précéderont les Assises nationales de sorte que les populations de chaque région puissent, à travers leurs représentants, mener une réflexion diagnostique sur le système éducatif au regard de leurs attentes. Elles devraient également permettre de dégager les forces et les faiblesses de l’école dans leur contexte et esquisser des solutions imprégnées de leur vécu. Les conclusions de ces assises régionales, à en croire Pr Stanislas Ouaro, serviront de base de réflexion aux Assises nationales qui en seront le prolongement et le terme. Le document issu des assises, a-t-il rassuré, sera assorti d’une feuille de route claire pour la réforme du système éducatif dont la relecture de la loi d’orientation. Vu tous ces enjeux, les anciens ministres en charge de l’éducation ont salué l’initiative du ministère de les avoirs associés au processus de réformes de l’éducation.

Par Shady COULIBALY (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*