Marche-meeting du 3 juillet : « Si on gouverne seul, on doit faire face aux problèmes seul », Pr Abdoulaye Soma

Ceci est la déclaration du mouvement Soleil d’Avenir sur la situation nationale et notamment la marche-meeting de l’opposition prévue le 3 juillet prochain. Pr Abdoulaye Soma appelle à une large concertation afin de faire appel à toutes les compétences pour diriger le pays.

L’opposition politique burkinabè, dans sa branche CFOP, a programmé des marches nationales dans les journées des 3 et 4 juillet 2021 contre le Régime du président Kaboré Roch et du MPP. Le président du Faso, dans son discours, appelle à surseoir aux manifestations et à privilégier l’union nationale face au terrorisme. Le MPP, pilote de la majorité présidentielle, met en garde contre les marches et appelle à une union nationale. Le Soleil d’avenir, en tant que parti politique d’opposition membre de l’ONA, à une vision claire. L’opposition est dans son rôle de dénoncer l’incapacité et l’immoralité du régime dans la gestion des grandes questions de gouvernance nationale, comme la crise sécuritaire. Le régime est dans son rôle de vouloir désactiver les marches de protestation. Le Soleil d’avenir pense que la crise du Burkina Faso, est fondamentalement sécuritaire, mais elle est aussi largement financière, foncière, économique et  politique, en raison de la mauvaise gouvernance sur certains dossiers sensibles. Le Le Soleil d’avenir entend l’appel du président du Faso et du MPP sur l’union nationale  face aux problèmes nationaux. Le Soleil d’avenir pense que ces appels ne sont sérieux que s’ils s’accompagnent d’une offre politique globale, comme l’implication de toutes les couches sociales et politiques à la gouvernance du pays pour une politique nationale d’ensemble. L’union nationale ne peut s’obtenir dans l’exclusion politique. Si on gouverne seul, on doit faire face aux problèmes seul. Si on gouverne ensemble, on va faire face aux problèmes ensemble. L’un ne va pas sans l’autre. Pour l’instant, si le président du Faso et le MPP maintiennent le cap d’une gouvernance partisane et d’exclusion, le Soleil d’avenir ne pense pas devoir forcer l’union nationale et jouera pleinement son rôle dans l’opposition. C’est donc en toute cohérence et en toute responsabilité, que le Soleil d’avenir appelle le président du Faso à opérer des refontes profondes à travers une large concertation afin d’aboutir à la fédération de toutes les compétences pour l’émergence de notre pays.  Le Soleil d’avenir encourage toute action, qu’elle soit de l’opposition politique, de la société civile ou de la majorité, ayant pour objectif la recherche de solutions pérennes pour notre vivre ensemble dans une gouvernance concertée. À cet égard, le président du Faso et la

Majorité MPP devraient revoir la façon de gouverner le pays dans le sens d’une gouvernance de rassemblement. Le CFOP dit revoir sa façon de gérer les questions de l’opposition politique dans le sens de la concertation. Sans concertation, rien n’est possible ensemble, que la confrontation nuisible.

Vive le Burkina Faso,

Vive le Soleil d’Avenir.

Pr Abdoulaye SOMA, Président du Soleil d’Avenir

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*