Importation de lunettes : Les opticiens du Burkina pour un meilleur contrôle

L’Association nationale des opticiens du Burkina (ANOB) a initié une formation au profit de ses membres, du 27 mai au 2 juin 2021, à Ouagadougou. Il s’est agi de renforcer les capacités des opticiens pour un travail plus rationalisé.

Une semaine durant, du 27 mai au 2 juin, les membres de l’Association nationale des opticiens du Burkina Faso (ANOB) ont suivi une série de formations théoriques et pratiques qui leur ont permis d’améliorer leurs différentes prestations au profit des populations. De façon concrète, les membres de l’association ont revisité la lecture des prescriptions qui leur viennent des services d’ophtalmologie, le montage des verres, les techniques d’utilisation des montures et l’appareillage de l’optique. Cette formation avait pour objectif principal d’accompagner le gouvernement dans ses efforts de formations professionnelles.

De l’avis de René Ouédraogo président de l’ANOB, au sortir de la formation, chaque opticien devrait être capable de proposer, réaliser, adapter et vendre à un client un équipement de correction oculaire par lentilles compensatrice sur des montures conformes aux normes nationales et internationales.

René Ouédraogo a profité de l’occasion pour revenir sur les difficultés rencontrées par les opticiens. Il s’agit notamment des personnes qui importent des verres de mauvaise qualité. Aussi a-t-il appelé les professionnels du métier à s’associer afin de mieux contrôler les verres et les montures importés. En rappel, l’Association nationale des opticiens du Burkina (ANOB) est un regroupement d’opticiens professionnels créée en 2017. Elle a pour mission principale l’organisation et la promotion de la profession de l’opticien-lunetier au Burkina Faso.

Par Jonathan Yiyéawou BAZIEMO (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*