Impact de l’insécurité sur les activités de commerce : Le RSACDSPB demande des « résultats concrets » à Damiba

Le Réseau des syndicats et associations des commerçants pour le développement du secteur privé du Burkina Faso (RSACDSPB) a donné sa lecture de la situation sécuritaire, dimanche 13 mars 2022, au cours d’une conférence de presse. Les organisateurs ont invité le président Damiba à œuvrer pour le retour de la sécurité afin de relancer les activités commerciales.

Depuis plusieurs années, la présence des terroristes dans certaines régions du Burkina mettent à mal les activités commerciales, surtout celles basées sur le trafic inter-régions. Au regard de la persistance de l’insécurité dans ces zones, le Réseau des syndicats et associations des commerçants pour le développement du secteur privé du Burkina Faso (RSACDSPB) a jugé utile d’interpeller les nouvelles autorités sur la situation qui est la leur.

« La situation sécuritaire est toujours préoccupante. Djibo, Titao, Sollé, Namissigma et bien d’autres localités du pays sont inaccessibles. Toute chose qui entraine des difficultés pour les commerçants dans l’exercice de leur métier », a déploré le secrétaire général du réseau RSACDSPB, Issouf Sané. C’est pourquoi, le président du réseau, Moumouni Kaboré, a exhorté les le lieutenant-colonel Damiba et ses autres membres de la Transition à l’action : « L’heure est au travail. Depuis le mois de janvier 2022, le pays a enregistré plus de 2 000 déplacés internes. Nous demandons simplement au président Damiba de nous donner des résultats concrets dans les plus brefs délais car la population souffre ».

Par ailleurs, le président du Faso a été invité à respecter les engagements pris vis-à-vis du peuple burkinabè, à savoir la sécurisation des personnes et des biens, la restauration de l’intégrité du territoire national, entre autres. Enfin, le RSACDSPB a demandé à la CCI-BF de venir en aide aux commerçants durement éprouvés par la situation sécuritaire.

Par Anselme Wendkuni SAWADOGO (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*