Grogne au ministère de l’Environnement : Le SYNAE suspend ses mouvements de protestations

Abdoulaye Bazié, secrétaire général du SYNAE

Le Syndicat national des environnementalistes de l’Etat (SYNAE)  a suspendu sa conférence de presse prévue ce mardi 27 juillet 2021. Cette décision fait suite à des engagements pris par la délégation du ministre à la veille des mouvements de protestation. Cette déprogrammation marque une pause des activités prévues par ledit syndicat, le temps de prendre connaissance des nouveaux engagements de son ministre de tutelle.

Décidé à manifester son mécontentement vis à vis des engagements pris par le ministère en charge de l’Environnement, le Syndicat national des environnementalistes  de l’Etat (SYNAE) se verra stoppé dans son élan de protestation. Outre un problème de structuration, le syndicat dénonce une  « stigmatisation »  occasionnée par un engagement  pris par le ministre Siméon Sawadogo à travers un arrêté. Un arrêté qui, selon les responsables syndicaux, ne permet  pas aux acteurs du domaine d’effectuer convenablement leur travail.  «  Ce problème, c’est la  structuration du ministère. Ce ministère est animé par un corps paramilitaire et un personnel civil, et la structuration du ministère aujourd’hui ne nous permet pas à l’un ou à l’autre d’exécuter clairement les missions pour lesquelles  ils ont été recrutés », martèle Abdoulaye Bazié, le secrétaire général du SYNAE.

                                                                Abdoulaye Bazié, secrétaire général du SYNAE

Après une demande d’audience et une lettre à l’appui pour se faire entendre, les doléances resteront sans réponses. Toute chose qui conduira cette composante du ministère en charge de l’Environnement à se  décider à briser le silence en croisant le fer. Pour le syndicat, le constat était de voir que les actes  posés par le nouveau ministre n’étaient pas du genre à apporter des solutions aux problèmes posés.

Accalmie passagère ?

Emballé dans cette lutte de « bonne foi », le compresseur de la bataille sera ralenti par une délégation du ministre qui a voulu prêter une oreille attentive aux doléances à la veille des manifestations. Cette délégation dit avoir  trouvé des solutions aux problèmes posés, mais attend que le ministre rentre de son voyage avant de les soumettre au syndicat. Ainsi donc, la délégation a demandé au syndicat de sursoir à ses activités.

                                                     Le SYNAE a suspendu son mot d’ordre de grève

Chose que le Syndicat a acceptée en annulant sa conférence afin d’entendre les propositions prochaines. « Le ministre ne va pas rester à l’extérieur, nous nous sommes engagés à lever notre manifestation, à suspendre notre conférence de presse », précise le secrétaire.

 En rappel, les environnementalistes forment un personnel civil recruté par la Fonction publique depuis 2006, et mis à la disposition du ministère en charge de l’Environnement.

Par Youmanli Joël THIOMBIANO (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*