Fonds vert climat au Burkina Faso : Le guide de conception et d’implémentation des projets et programmes validé

La Secrétaire générale de la Primature, Yvonne Rouamba/Guigma a présidé, ce vendredi 15 avril 2022, la cérémonie officielle d’ouverture sur la validation du guide de conception et d’implémentation des projets et programmes au Burkina Faso. Ce document a été adopté à l’unanimité par les participants.

Dans la matinée de ce 15 avril 2022, la salle de réunion de la Primature a été le point de convergence des représentants des institutions, des départements ministériels, des organisations non gouvernementales et des partenaires techniques et financiers. En effet, la validation du guide de conception et d’implémentation des projets et programmes Fonds vert au Burkina Faso, surtout dans ses parties fragiles, était en ligne de mire.

De l’avis de la Secrétaire générale de la Primature, la présence effective des différents acteurs à l’atelier de validation, témoigne de leur engagement à développer le partenariat et la coopération, en vue d’accompagner le gouvernement burkinabè dans la quête d’un développement sobre en carbone et résilient aux changements climatiques. Elle a rappelé que le Burkina Faso connait ces dernières années, des phénomènes météorologiques extrêmes, dus aux changements climatiques qui constituent une menace de plus en plus pesante sur son développement socio-économique et sur la durabilité de ses ressources et écosystèmes naturels.

« A cela, s’ajoutent une forte dégradation de la situation sécuritaire et une exacerbation des risques de conflits communautaires », foi de Yvonne Rouamba. La situation peu reluisante dépeinte plus haut, entrave la planification et la mise en œuvre des projets en général et des projets d’adaptation et d’atténuation aux changements climatiques en particulier au Burkina Faso.

Pour la Secrétaire générale de la Primature, le document qui a été soumis aux acteurs pour amendement est le fruit d’un processus inclusif en vue de permettre à notre pays, de disposer d’un recueil de bonnes pratiques en matière de mobilisation des financements climatiques dans les zones fragiles. C’est pourquoi, elle a exhorté les acteurs, à examiner sans complaisance, le projet de document proposé afin qu’au sortir de l’atelier, le Burkina Faso puisse disposer d’un outil d’orientation des bonnes pratiques en matière de conception et d’implémentation des projets et programmes climat dans ses zones fragiles.

Sans langue de bois, les participants ont passé au peigne fin le projet du guide de conception et d’implémentation des projets et programmes, aussi bien dans la forme, que dans le fond. L’Autorité nationale désignée du fond vert climat au Burkina, Issaka Ouédraogo, a salué la grande mobilisation des acteurs, preuve du grand intérêt qu’ils accordent aux préoccupations climatiques dans notre pays.

Au terme des travaux, le guide de conception et d’implémentation des projets et programmes au Burkina Faso a été validé à l’unanimité, sous réserve de la prise en compte des amendements apportés par les participants.

DCRP/Primature

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*