Entrepreneuriat communautaire : le Chef de l’Etat lance le processus de souscription

Le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré, a procédé ce lundi 12 juin 2023, à Ouagadougou, au lancement du programme de l’entrepreneuriat communautaire par actionnariat populaire sous le thème « l’actionnariat populaire pour un développement endogène et inclusif ».

C’est par une souscription symbolique que le Chef de l’Etat, en sa qualité de patron de la cérémonie, a donné le top de départ des souscriptions dans le cadre du lancement de ce programme dont la mise en œuvre est coordonnée par l’Agence pour la promotion de l’entrepreneuriat communautaire (APEC).

« Ce matin nous nous sommes réunis pour écrire une nouvelle page de notre histoire », a dit le Président de la Transition dès l’entame de son propos. Il a souligné, en effet, que le modèle économique imposé aux Etats africains depuis quelques décennies ne produit pas les résultats attendus.

Selon le Chef de l’Etat, les pays africains ont passé le temps à s’endetter et ne parviennent plus à investir dans les domaines clés. Et pour le ministre en charge des Finances, Aboubakar Nacanabo, le programme de l’entrepreneuriat communautaire par actionnariat populaire est un instrument efficace pour relever les défis économiques, sociaux et politiques auxquels notre pays est confronté.

« Nous sommes là donc pour lancer un appel à tous les Burkinabè qu’ils soient sur le territoire ou de la diaspora pour souscrire massivement à ce projet, parce que l’avenir du Burkina Faso ne viendra pas d’ailleurs », a rappelé le Capitaine Ibrahim Traoré.

Des membres du gouvernement (premier plan) lors du lancement

Car, a-t-il précisé, « il s’agit donc pour nous de pouvoir employer le maximum de jeunes dans la production, dans la transformation et maintenant dans la commercialisation ». L’ambition étant de produire et de consommer burkinabè et à terme pouvoir exporter nos productions.

Le Chef de l’Etat est convaincu qu’il appartient aux Burkinabè de créer cet avenir et de l’entretenir dans le développement et pour les générations futures. Avec les souscriptions, des entreprises vont être créées pour employer des Burkinabè afin de soutenir le développement endogène et inclusif.

C’est d’ailleurs le crédo de l’APEC à travers le programme de l’entrepreneuriat communautaire par actionnariat populaire qui comprend trois piliers : le développement endogène, le développement inclusif, et la conquête de notre souveraineté économique, selon son Directeur général, Karim Traoré.

L’entrepreneuriat communautaire par actionnariat populaire découle de la vision des autorités de la Transition d’assurer un développement harmonieux de l’ensemble des couches sociales et de les mettre au centre du processus.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*