Décès de Claudine Ouédraogo : Derniers hommages de l’hémicycle à la défunte

Les députés ont rendu un hommage à la députée Claudine Ouédraogo du groupe parlementaire MPP, décédée le lundi 1er mars 2021 des suites d’une courte maladie. La cérémonie d’hommage a eu lieu le mardi 2 mars 2021, à l’Assemblée nationale.

Fortes émotions à l’Assemblée nationale, le mardi 2 mars 2021, à l’occasion de la cérémonie d’hommage à la députée Claudine Ouédraogo, décédée le 1er mars des suites d’une courte maladie. Députés, membres du gouvernement, personnels de l’administration parlementaire et familles proches se sont réunis ont dit adieu à la députée.

                                        Claudine Ouédraogo sera inhumée au cimetière catholique de Zorgho

Les émotions étaient d’autant plus vives que c’est le 22 janvier 2021, soit exactement un mois et une semaine, que l’Assemblée nationale avait validé le mandat de la députée Claudine Ouédraogo. Visiblement attristé, le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Nestor Bassière, a présenté les condoléances du Parlement aux parents de la défunte. « Puisse Dieu vous accorder toute la plénitude dans son infini bonté et réconforter vos cœurs meurtris », a-t-il laissé entendre.

Zorgho, destination finale

Nestor Batio Bassière a promis que les députés n’oublieront jamais leur consoeur rappelée à Dieu. « A toi chère collègue à qui nous rendons hommage aujourd’hui, l’ensemble des députés, par ma voix, voudraient te rassurer que nous ne t’oublierons pas. Nos pensées t’accompagneront éternellement. Tu vas nous manquer énormément. Tu manqueras à la représentation nationale au regard du potentiel d’expérience sociale, administrative et politique que tu détenais », a-t-il dit. Les députés retiennent surtout de Claudine Ouédraogo qu’elle a été une femme battante, une militante avertie qui, pendant 30 ans, a su mobiliser ses sœurs dans le combat politique et pour le développement de la province du Ganzourgou. Des mots qui ont forcément ému le représentant de la famille, Félix Soudré, qui a traduit sa gratitude et sa reconnaissance aux autorités parlementaires pour leurs soutiens multiformes. Après les allocutions, place a été faite au recueillement. Enfin, la dépouille mortelle de la disparue a été conduite à Zorgho où elle reposera désormais au cimetière catholique.

Par Philippe BATIONO pour Burkinanews.info

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*