CENI : les nouveaux commissaires prêtent enfin serment !

Après un report et plusieurs soubresauts, les commissaires de la CENI ont enfin pu prêter serment

Les nouveaux commissaires de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), après une longue série de différends due à la nomination de certains d’entre eux, ont finalement prêté serment. C’était ce jeudi 29 juillet 2021 devant le Conseil constitutionnel à Ouagadougou.

Nommés au cours du Conseil des ministres du mercredi 7 juillet 2021, les nouveaux commissaires de la CENI devaient prêter serment au plus tard 7 jours après leur nomination. Mais pour des mésententes dues notamment aux nominations de Bonaventure Ouédraogo et Tasséré Savadogo, l’audience solennelle de prestation sera reportée à plusieurs reprises.  Après avoir trouvé un terrain d’entente, ladite audience se tiendra ce jeudi 29 juillet 2021 dans les locaux du Conseil constitutionnel à Ouagadougou en présence de plusieurs autorités administratives et politiques dont le ministre en charge de l’Administration territoriale, Clément Sawadogo, et le chef de file de l’opposition politique, Eddie Komboïgo.

Après une longue séance de présentation de CV des différents commissaires, ils passeront à tour de rôle devant le Conseil constitutionnel la main droite levée pour prêter serment.  « Je jure d’exercer mes fonctions en toute intégrité,  objectivité et probité,  en m’abstenant de tout comportement susceptible de nuire à la totale transparence dans l’organisation,  la supervision des opérations électorales et référendaires et en accomplissant conformément à la loi,  avec loyauté,  honneur et patriotisme les tâches liées à mes fonctions », ont-ils promis.

                  Après un report et plusieurs soubresauts, les commissaires de la CENI ont enfin pu prêter serment

 Pour le président du Conseil constitutionnel, Kassoum Kambou, cette prestation de serment marque leur prise de fonction  en tant que commissaires de la CENI.  «Par cet acte que vous venez d’accomplir,  vous vous êtes engagés à cesser d’être partisans, à vous départir de vos convictions et de vos intérêts politiques ou personnels pour vous mettre résolument au service de l’intérêt général,  à travers l’organisation et la supervision des élections conformément à la loi, dans la totale transparence,  l’impartialité avec loyauté honneur et patriotisme», a-t-il souligné.  Il dit être convaincu de la compétence de cette nouvelle équipe dirigeante de la CENI.  «La composition de votre équipe est rassurante dans la mesure où elle dispose d’anciens commissaires qui sans doute mettront leur expérience au profit des nouveaux membres dont les compétences seront aussi utiles à la société», dit-il aux nouveaux commissaires avant de leur traduire   les félicitations et encouragements de l’ensemble du Conseil constitutionnel.

       Les nouveaux commissaires posant avec les sages du Conseil constitutionnel après la prestation de serment

  Selon le nouveau commissaire Aboubacar Reliwendé Savadogo,   la crise qu’a connu le processus de renouvellement de l’équipe dirigeante de la CENI est à oublier.  «Le chemin a été long mais finalement on est arrivé.  Une construction a toujours été comme cela.  Il faut des matériaux et du temps. Aujourd’hui,  tous les commissaires ont prêté serment.  Le juge nous a instruit d’aller faire notre travail.  Nous allons donc travailler de manière  à avoir des élections apaisées et transparentes et surtout à développer le Burkina Faso», a-t-il ajouté.  Pour rappel,  les nouveaux commissaires sont nommés pour un mandat de 5 ans renouvelable une fois par décret pris en conseil des ministres.

Liste des nouveaux commissaires 

Représentants des partis et formations politiques de la Majorité : Yamba Malick Sawadogo (comptable), Mamata Tiendrébéogo (administrateur parlementaire), Palguim Sambaré (commissaire de police à la retraite), Aboubacar Diallo (comptable à la retraite), Ousmane Ouédraogo (inspecteur de l’enseignement primaire et de l’éducation non formelle).

Représentants des partis et formations politiques de l’Opposition : Réliwendé Aboubacar Savadogo (instituteur), Roudsanwa Oumar Ouédraogo (gestionnaire), Tasséré Savadogo (gestionnaire), Karfa Sora (gestionnaire), Issa Balima (juriste)

Représentants des Organisations de la société civile : Elysée Ouédraogo (magistrat, communauté catholique), Adama Kafando (magistrat, communauté musulmane), Augustin Bado (pasteur, communauté protestante), Bonaventure Ouédraogo (administrateur civil à la retraite, autorités coutumières) et Abdoul Tassembédo (commerçant, associations de défense des droits humains)

Par Théophile Oliélé BAYALA ( www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*