Partis sankaristes : Le parti de la justice et du développement rejoint le navire

Le Parti de la justice et du développement (PJD) est désormais membre du groupe des forces sankaristes et progressistes. Le président dudit parti Dieudonné Bakouan et ses camarades militants ont déposé leurs valises à la grande famille sankariste au cours d’une cérémonie de signature de protocole de fusion tenue ce jeudi 7 novembre 2021 à Ouagadougou.

Le  4 août 2021, les premiers responsables de l’UNIR/PS lançait un appel adressé aux progressistes, aux sankaristes et  aux démocrates du Burkina Faso à mutualiser leurs force pour la lutte politique.  Plusieurs partis  ont répondu favorablement à cet appel. Après le MPS, l’URD/MS, le CPP/FB et Faso Kooz, c’est au tour du Parti de la justice et du  développement (PJD) de rejoindre la désormais grande famille sankaristes et progressistes. Selon le président de l’UNIR/PS Bénéwendé Stanislas Sankara, l’objectif est de se donner la main  dans une dynamique unitaire afin de travailler à une véritable alternative dans la gouvernance du Burkina Faso. « Nous accueillons le camarade Bakouan  avec joie, et nous espérons que cela va également servir d’exemple à d’autres forces progressistes et sankaristes pour qu’ils puissent nous  rejoindre», a-t-il confié. Pour lui, la famille sankariste  dans sa politique a choisi de faire la culture des valeurs «Chez nous sankaristes progressistes,  nous ne connaissons pas le mensonge.  Nous n’allons jamais enseigner le mensonge. Ni à l’opinion,  ni à nos militants.  Nous voulons avancer ensemble sur ces valeurs», a déclaré Me Bénéwendé Sankara.

 Pour le nouveau membre de la famille sankariste Dieudonné Bakouan, c’est après une mûre réflexion que le PJD a décidé de rejoindre cette famille. Même si le PJD n’a pas été représenté aux élections présidentielles de 2020,  son président estime qu’il demeure un grand parti. « Lors des élections de 2020,  mon parti était dans 18 provinces. Ça veut dire que nous avons quand même une base. La famille sankaristes n’a pas besoin de portillons mais le PJD est un grand parti.  Si nous avons décidé de rejoindre cette famille,  c’est après mûre réflexion», a-t-il insisté. Convaincre les militants du PJD à faire cette fusion n’a pas été chose aisée selon Dieudonné Bakouan. «Nous avons tenu deux ou trois réunions et ça n’a pas été facile.  Mais par la suite,  les uns et les autres ont compris l’intérêt et la nécessité pour notre parti de rejoindre la famille sankariste. Vu le discours que les premiers responsables ont tenu, ça nous va droit au cœur. Nous sommes là pour l’intérêt du peuple», a-t-il déclaré

Un congrès est prévu pour le 30 octobre 2021 selon Bénéwendé Sankara, pour  marquer cette nouvelle marche politique dont l’objectif fondamental selon lui est d’apporter au peuple burkinabè, plus de bonheur, plus de démocratie et surtout plus de progrès dans un développement endogène et participatif.

Par Théophile Oliélé BAYALA (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*