29.1 C
Ouagadougou
lundi 24 juin 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Vente de boissons alcoolisées aux abords des écoles : La police municipale fait une importante saisie à Tampouy

Publié le

La Police municipale a procédé à la saisie d’une importante quantité de boissons alcoolisées de toutes les catégories. Une opération qui entre dans le cadre de ses missions de protection de l’enfance et des personnes vulnérables.

L’alcool et la drogue sont beaucoup consommés par les jeunes notamment dans le milieu scolaire. C’est pourquoi les autorités notamment communales ont pris le phénomène à bras- le-corps pour éviter que la jeunesse ne se détruise. Dans ce cadre que la police municipale s’est rendue dans une boutique jouxtant une école dans la cité Azimo de Tampouy, le mercredi 9 mars dernier, qui vendait des boissons alcoolisées aux élèves. Une opération rendue possible grâce à une dénonciation citoyenne.

Ainsi saisissant cette occasion, la police municipale rappelle aux commerçants situés à proximité des écoles que le vente des boissons alcoolisées est interdite dans leur lieu de commerce, qu’il est strictement interdit de vendre des boissons alcoolisées aux mineurs de moins 18 ans à consommer sur place ou à être emporter  et qu’il est formellement interdit d’ouvrir un débit de boissons à moins de 400 mètres à proximité  des établissements scolaires.

Aussi, la police municipale a fait savoir qu’aucune autorité administrative ne peut et ne doit délivrer une autorisation d’ouverture d’un débit de boissons en contradiction avec la législation régissant l’exploitation des débits de boissons. Cet acte administratif sera simplement frappé de nullité car ne respectant pas la constitutionnalité des actes administratifs. Egalement, elle invite la population au respect strict de la loi 09-79 régissant la police des débits de boissons. Cette loi stipule qu’aucun débit de boissons alcoolisées ne pourra s’établir à moins d’une distance de 400 mètres des écoles, hôpitaux, maternités, dispensaires, édifices de culte, cimetières, centres sociaux et organismes publics créés en vue de développement physique et moral de la jeunesse, des casernes, camps ou bâtiments occupés par les troupes.

Cette distance est calculée à vol d’oiseau à partir des limites extérieures des concessions dans lesquelles sont bâtis les édifices à protégés. A cet effet, toute personne qui désire obtenir une autorisation d’ouvrir un débit de boissons doit adresser à l’autorité communale  un dossier comprenant entre autres, une demande timbrée à 300 francs (timbre communal) précisant l’enseigne (le nom) de l’établissement, un acte de naissance ou jugement supplétif en tenant lieu, un extrait du casier judiciaire datant de moins de trois mois, un certificat de visite et contre visite délivré par un médecin, un certificat de résidence, un plan détaillé de l’établissement, un récépissé de déclaration d’activité délivré par le service des impôts.

Par Prisca BAYALA (Collaboratrice)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES