Sinistre dans les marchés et yaars : La CCI-BF prévoit un fonds de solidarité

La délégation de la CCI-BF a échangé avec les acteurs de l’économie informelle sur plusieurs sujets

Le directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina (CCI-BF), Issaka Kargougou, a rendu visite au Conseil national de l’économie informelle du Burkina (CNEI-BF), le vendredi 21 mai dernier. Au cours des échanges, il a été question des préoccupations des acteurs du secteur informel et des missions de la CCI-BF.

En rendant visite au Conseil national de l’économie informelle du Burkina (CNEI-BF), le directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina (CCI-BF), Issaka Kargougou, a pu s’enquérir des conditions de travail de cette jeune structure.  Il a pu se rendre compte que « conditions de travail ne sont pas idéales » du fait de la vétusté des locaux. Sur ce point, il a marqué la disponibilité de la CCI-BF d’accompagner la faitière à trouver un siège beaucoup plus adapté.

            Issaka Kargougou, directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF)

Issaka Kargougou a également échangé sur les préoccupations du CNEI-BF qui souhaite voir  les capacités de ses membres renforcées. Là également, il a rassuré ses hôtes du soutien de la CCI-BF. La délégation conduite par Issaka Kargougou a saisi l’occasion pour mieux expliquer les missions et les services de la CCI-BF. Au nombre de ceux-ci, la gestion de la logistique avec des plateformes de mise à dispositions d’infrastructures pour les opérations de dédouanements, les centres de formations dont le centre de formation en transport routier et les activités auxiliaires pour la délivrance des diplômes en permis E. Par ailleurs, on note la mise en place de la Société d’accompagnement et de financement de l’entreprise (SAFINE SA), avec un capital de 2 milliards ainsi qu’un système de prêt d’honneur sans taux d’intérêt et sans garantie à l’intérieur des 13 régions.

             La délégation de la CCI-BF a échangé avec les acteurs de l’économie informelle sur plusieurs sujets

Les représentants de la CCI-BF ont évoqué la question de la gestion des incendies qui sont récurrents dans les marchés et yaars. Là, il est prévu la mise en place d’un cadre de réflexion avec l’accompagnement du CNEI-BF pour l’instauration d’un fonds de solidarité qui serait alimenté par une contribution des opérateurs économiques. En rappel, cette visite du DG de la CCI-BF se veut une réponse à une promesse faite par le président de la chambre de commerce, Mahamadi Sawadogo dit Kadhafi aux acteurs de l’économie informelle.

Par Shady COULIBALY (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*