29.1 C
Ouagadougou
lundi 24 juin 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Roch Nagalo du SYNATCOMB : « Je n’ai pas pris 5 F, au contraire j’ai mis plus de 900 millions dedans »

Publié le

Trois jours durant, les membres du bureau national et les différents responsables régionaux du Syndicat national des commerçants du Burkina (SYNATCOMB) ont fait le bilan des activités des cinq dernières années. Le moment également pour le secrétaire général national, Roch Donatien Nagalo, de répondre à « certaines rumeurs » qui ont circulé ces derniers jours sur sa personne.

Secrétaires régionaux, délégués d’arrondissements, présidents des marchés et yaars étaient tous réunis, du 11 au 13 janvier 2023, autour des membres du bureau national du Syndicat national des commerçants du Burkina (SYNATCOMB) pour éplucher le activités menées ces cinq dernières années. Pour le secrétaire général national, Roch Donatien Nagalo, malgré les difficultés du pays, le bilan n’est pas si alarmant. Aussi a-t-il annoncé une meilleure réorganisation des différentes structures du syndicat, la mise en place d’outils innovants pour le développement pour le développement de leurs activités.

Ainsi, Roch Donatien Nagalo a laissé entendre que la Société coopérative de solidarité commerciale (SOCSOCOM) mise en place a permis de financer au total 2 286 commerçants pour un montant d’un peu plus de 876 millions de francs CFA en plus des différentes sessions de formation organisées à leur profit. « Nous avons également pu accompagner 24 000 producteurs durant deux ans en vue de transformer l’agriculture ».

Réagissant aux rumeurs de détournement qui ont fait suite à sa nomination comme ministre en charge du commerce, le SG du SYNATCOMB s’est expliqué : « Nagalo n’a pas pris 5 francs de quelqu’un. Au contraire, j’ai mis plus de 900 millions. Nous avons aussi créé une brigade de veille citoyenne et de contrôle anti-fraude. Je pense qu’un syndicat qui veut voler l’argent des gens ne va pas créer une brigade pour contrôler », a-t-il poursuivi. A l’en croire, certaines personnes ayant pris des prêts n’ont pas pu rembourser leurs dettes. Il a donc fallu que le SYNATCOMB endosse cela.

Ainsi, plus de deux milliards sont attendus dans les caisses de la structure. Mais ajoute-il, les preuves de sa gestion et de tout ce qu’il avance sont disponibles. Seulement, il n’a pas voulu faire un bras de fer et préféré démissionner car, dit-il, ce n’est pas seulement en tant que ministre qu’on peut servir son pays.

Par Wendkuni Anselme SAWADOGO (www.burkinanews.info)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES