Protocole de fusion UNIR/PS-MPS : Trois nouveaux partis rejoignent le navire

Trois nouveaux partis ont rejoint le protocole de fusion de l’Union pour la renaissance / Parti sankariste (UNIR/PS) et  le Mouvement patriotique pour le salut (MPS). La signature de leur protocole de fusion  a eu lieu le mardi 31 août 2021, à Ouagadougou.

Liés par un protocole de fusion datant du 4 août dernier, le parti de l’œuf et celui de la colombe n’avaient pas caché leur ambition de voir la famille sankariste s’agrandir. Ledit protocole, en son article 2 alinéa 2 indique clairement la tendance : «  La dynamique amorcée reste ouverte à toute formation politique et a tout militant progressiste et/ou d’obéissance sankariste souscrivant aux objectifs du présent protocole ». Fort de cet article, trois nouveaux adhérents ont rejoint la « famille sankariste » en signant à leur tour le protocole de fusion.

Les partis concernés sont la Convention des patriotes et progressistes, Faso Baara (CPP/FB), le Mouvement pour la cause du Faso (FASOKOOZ) et l’Union pour la renaissance démocratique/mouvement sankariste (URD/MS). Cette adhésion ouvre la voie à la participation de ces partis au congrès de fusion prévu les 30, 31 octobre et 1er  novembre 2021, à la Maison du peuple.

Pour Alphonse Ouédraogo, président de l’URD/MS, cette signature de protocole d’adhésion résulte des leçons que son parti a tirées des expériences passées. «  Il y a 10 ans, nous étions tous à l’UNIR/PS. Pour des raisons diverses,  nous avons cheminé en tant que URD/MS  jusqu’aujourd’hui. Le temps aussi a fait son œuvre et nous avons tiré leçon de cette pratique sankariste fractionnée », s’explique-t-il.

Quant à Siaka Barro, président  de la Convention des patriotes et progressistes/Faso Baara,  il justifie ce retour par une volonté manifeste d’unir les Sankaristes autour d’un même objectif. « Aujourd’hui, c’était nécessaire qu’on se retrouve. La plupart du temps, les sankaristes sont dispersés. Il faut tirer leçon de ce qu’il s’est passé et bien sûr regarder et aller ensemble dans la même direction et  pouvoir constituer une force alternative.», a-t-il soutenu

Selon Serge Tao du Mouvement pour la cause du Faso, la fusion des deux partis sankaristes a motivé son parti à se rallier. «  Nous avons entendu un appel auquel nous répondons fièrement aujourd’hui. Ils auraient pu faire la fusion entre eux, mais ils ont ouvert, ils ont appelé les citoyens qui partagent l’idéal sankariste à se joindre à eux », a-t-il apprécié.

Quant à maitre Bénéwendé Sankara, président de l’UNIR/PS, c’est un combat qui repose sur des valeurs défendues par Thomas Sankara. « Cet idéal est un et indivisible. C’est à nous de susciter l’espoir pour cette jeunesse particulièrement qui est  héritière de toutes les luttes qui ont été menées pour préserver la mémoire du président Sankara et de perpétuer son combat », a-t-il laissé entendre. Il a appelé les citoyens partageant le même idéal à rejoindre ce mouvement.

Par Youmanli Joël THIOMBIANO (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*