Prise de décisions au Burkina: L’Association monde rural milite pour l’inclusion des femmes

Le lancement officiel du projet «Valorisation des opinions des femmes leaders marginalisées  à travers l’expression écrite et numérique pour un  gouvernement ouvert » a eu lieu, ce jeudi 19 août 2021 à Ouagadougou.  Initiative  de l’Association monde rural (AMR), ce projet se veut un cadre d’identification et d’expression  des femmes leaders dans la prise des décisions au Burkina Faso.

L’Association monde rural (AMR), une organisation de la société civile burkinabè, vient de lancer un nouveau projet dénommé « Valorisation  des opinions des femmes leaders marginalisées à travers l’expression écrite et numérique pour un gouvernement ouvert». Un projet qui a pour objectif, selon les membres,  de susciter l’action et la prise de décision des femmes et jeunes filles leaders marginalisées dans les communes urbaines et rurales de la province du Kadiogo pour leur développement socio-économique et politique dans un gouvernement ouvert.  Plus spécifiquement,  le projet veut faciliter l’émergence de certaines positions communes pour la défense des droits de la femme dans un gouvernement ouvert, encourager l’utilisation d’outils numériques par les femmes marginalisées pour interagir avec le public et enfin réaliser et diffuser des mini-sketchs filmés et sensibilisateur sur diverses thématiques sur les réseaux sociaux, en vue de renforcer la prise de décision des femmes au Burkina Faso. Pour le président du comité d’administration de l’Association monde rural (AMR), Célestin Samandoulgou,  ces objectifs ne seront atteints que grâce à la mise en œuvre diligente de plusieurs actions. « L’identification et la publication de certaines positions communes pour la défense des droits des femmes dans un gouvernement ouvert ; le dialogue avec le public en utilisant des outils numériques  et la réalisation et surtout la diffusion des mini-sketches », a-t-il décliné.

Les principales bénéficiaires de ce projet sont les jeunes filles et femmes vulnérables mais engagées et aussi des femmes et jeunes filles journalistes.  « Dans cette optique,  l’Association monde rural s’engage à travers des initiatives ciblées à apporter son expérience et expertise pour défendre la participation citoyenne des femmes et des jeunes filles au développement et leur meilleure inclusion dans les prises de décisions au Burkina Faso,  en vue de promouvoir les principes et valeurs de gouvernement ouvert », a -t-il ajouté.  Pour la coordinatrice provinciale de l’Association monde rural, Nadège Kabré,  les critères de sélection sont, entre autres, l’esprit de leadership et le caractère marginalisé que présenteront les femmes.  «A travers leur participation, les collectivités territoriales  vont nous accompagner dans l’identification des femmes leaders au sein de leur communauté et également dans le processus d’accompagnement de prise de rôle des femmes au sein desdites communautés», a-t-elle souligné.

Ce projet initié par l’Association monde rural a vu le jour grâce à l’accompagnement  des partenaires techniques et financiers, notamment Expertise France qui a décaissé 6 559 040 F CFA pour son financement. Un projet qui va couvrir toute la province du Kadiogo sur une durée de 6 mois.

 Par Théophile Oliélé BAYALA (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*