Orphelins et enfants victimes de terrorisme : La CNSS offre des bourses et des kits scolaires

335 orphelins et enfants vulnérables ont bénéficié des dons

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a remis des bourses et des kits scolaires aux orphelins et enfants victimes du terrorisme au Burkina Faso. Elle a également étalé son élan de solidarité aux veuves des assurés sociaux qui ont les plus faibles pensions. C’était au cours d’une cérémonie tenue, ce vendredi 10 septembre 2021, à Ouagadougou, sous le parrainage du président du conseil d’administration de Coris Bank international, Idrissa Nassa. 

                   Le directeur général de la CNSS, Lassané Savadogo (chapeau), remettant une bourse à un bénéficiaire

A l’orée de chaque nouvelle année scolaire et académique, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS)  apporte son soutien aux orphelins et enfants vulnérables qui ont des difficultés à poursuivre leurs études.  Cette année, la tradition a encore été respectée ce vendredi 10 septembre 2021 à Ouagadougou. Cette fois-ci,  l’élan de solidarité de la CNSS a pris en compte les enfants victimes des attaques terroristes de la région du Nord, de l’Est, du Centre-nord, du Centre et de la Boucle du Mouhoun. Ce sont au total 335 orphelins et enfants vulnérables qui ont bénéficié des dons de la CNSS cette année. Certains ont bénéficié d’un kit scolaire contenant un sac et du matériel scolaire d’une valeur de 20 000 FCFA et d’une enveloppe financière de 80 000 F CFA. D’autres, tenant compte de leurs choix, bénéficient d’un kit scolaire d’une valeur de 20 000F CFA, d’un vélo d’une valeur de  35 000 et 45 000 F CFA représentant une contribution pour les frais de scolarité.  Outre les élèves,  350 veuves des assurés sociaux, recevant les plus faibles pensions, ont bénéficié de l’aide de la CNSS. Chacune a reçu, en effet, deux sacs de riz de 25 kilogrammes d’une valeur de 20 000 F CFA.

                                          Au total, 335 orphelins et enfants vulnérables ont bénéficié des dons

L’objectif général de cet événement, selon le directeur général de la CNSS, Lassané Savadogo, est de contribuer au relèvement du taux de scolarisation des orphelins et autres enfants vulnérables. « Nous voulons permettre aux enfants défavorisés de suivre un cursus scolaire normal,  réduire les frais éducatifs des familles démunies, réduire la délinquance juvénile et le mariage précoce ou forcé», a-t-il laissé entendre.  Il invite par ailleurs les élèves à donner le meilleur d’eux-mêmes pour faire honneur aux parents et encourager les donateurs. « En décidant d’octroyer des bourses et des kits scolaires aux enfants, la CNSS contribue au soulagement de la tâche des parents, qui peinent à subvenir aux besoins essentiels de leurs familles, surtout ceux touchés par le terrorisme. J’exhorte donc la CNSS à continuer dans cette lancée», a confié Idrissa Nassa, parrain de la cérémonie. Il invite par ailleurs les partenaires à continuer d’accompagner cette initiative qui est, de son avis, largement louable. Soulagés, les enfants promettent de donner le meilleur d’eux-mêmes durant l’année scolaire 2021-2022.  « Je suis très content de bénéficier une fois de plus de cette bourse.  Ça fait trois ans que je bénéficie de cette aide. Que Dieu leur accorde une longue vie pour qu’ils puissent nous aider », a confié Janyce Ouédraogo, représentant des enfants.

Selon le directeur général de la CNSS, les établissements financiers et bancaires ont été sollicités cette année pour accompagner la CNSS dans son objectif de donner un peu de sourire aux enfants. La contribution de ces établissements s’élève à 31 376 000 f CFA sur le coût total de ces dons qui  s’élève à près de 70 millions F CFA.

Par Théophile Oliélé BAYALA (www.letalon.net)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*