33.7 C
Ouagadougou
mercredi 19 juin 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Me Sankara à propos de la marche du 3 juillet: « C’est un jeu trouble du CFOP »

Publié le

L’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) a animé une conférence de presse le jeudi 8 juillet 2021 à Ouagadougou. Elle a donné sa lecture des questions liées à la situation sécuritaire.

La tragédie de Solhan a particulièrement animé les échanges entre l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) et les journalistes. Pour le porte-parole de l’APMP, Me Bénéwendé Sankara, « cette nième barbarie a eu pour conséquence une levée de boucliers et une colère somme toute légitime de nos vaillantes populations en particulier dans les localités endeuillés et qui par des mouvements d’humeur ont interpellé le Chef de l’Etat et le gouvernement afin que des mesures soient trouvées pour résorber la question de l’insécurité ».

Me Sankara avait à ses côtés Lassané Savadogo, secrétaire exécutif du MPP

A en croire le porte-parole de l’APMP, ce sont ces multiples interpellations qui ont conduit le président du Faso, lors de son adresse à la Nation le 27 juin 2021, à annoncer des mesures qui devraient contribuer à mettre fin au terrorisme. Ces promesses, a-t-il dit, ont été concrétisées plus tard par le Chef de l’Etat à travers un remaniement ministériel dans lequel il assume lui-même le poste de ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants avec l’assistance d’un ministre délégué chargé de la Défense nationale. Egalement, a rappelé Me Bénéwendé Sankara, un changement a été opéré à la tête du ministère en charge de sécurité. Toute chose qui, de son point de vue, permettra de revigorer les troupes.

Par ailleurs, le porte-parole de l’APMP a salué la mise en place des forces spéciales qui, selon lui, témoigne une fois de plus de la montée en puissance de nos FDS sur le théâtre des opérations. Au vu de toutes ces mesures, il estime que la marche-meeting des 3 et 4 juillet derniers sur toute l’étendue du territoire national, initiée par l’opposition politique, est inopportune. Me Stanislas Sankara estime que l’opposition a trahi le dialogue politique. Aussi a-t-il déploré l’attitude des responsables du CFOP qui ne favorise pas la concertation, les propositions et la recherche commune de solutions aux problèmes.  Pour lui, il s’agit là d’un « jeu trouble du CFOP ». Pour Me Bénéwendé Sankara, « l’opposition politique a trahi le dialogue politique »

Par Shady COULIBALY (www.burkinanews.info)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES