33.7 C
Ouagadougou
mercredi 19 juin 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Mahamadi Kouanda, président du Congrès pour la renaissance et le progrès : « Je ne regrette pas d’avoir quitté le CDP »

Publié le

Le Congrès pour la renaissance et le progrès (CRP), le nouveau parti de Mahamadi Kouanda, transfuge du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), a organisé son premier congrès ordinaire le dimanche 4 octobre 2020, au CENASA, à Ouagadougou. C’était l’occasion pour Mahamadi Kouanda et ses compagnons de présenter le parti aux militants et sympathisants mais aussi ses ambitions.

Congrès pour la renaissance et le progrès (CRP) ! Voilà la nouvelle trouvaille de Mahamadi Kouanda, transfuge du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Le parti a été présenté à l’opinion nationale et internationale à l’occasion d’un congrès organisé le dimanche 4 octobre 2020, au CENASA, à Ouagadougou. Selon les premiers responsables du CRP, le parti a été créé pour conquérir et gérer le pouvoir d’Etat. « Le parti est ouvert à tous les citoyens désireux de voir un changement dans le pays », a informé son président, Mahamadi Kouanda. L’ambition majeure du CRP, a-t-il dit, c’est contribuer à construire un Burkina Faso meilleur avec l’implication de toutes les couches socio-professionnelles. Toute chose qui devrait permettre de rompre, a-t-il insisté, avec les mauvaises habitudes du CDP notamment.

« Il y a tout au CDP sauf la démocratie, la transparence et l’équité »

« Il y a tout au CDP sauf la démocratie, la transparence et l’équité », regrette Mahamadi Kouanda. Pour les prochaines législatives, prévues le 22 novembre prochain, le CRP compte présenter des candidats. A cet effet, le part dit avoir déposé 46 dossiers à la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Ces dossiers, a fait savoir Mahamadi Kouanda, concernent les 45 provinces du pays. Pour ce qui est de la présidentielle, le CRP ne présentera pas de candidat. Qu’à cela ne tienne, le parti compte soutenir le candidat qui portera le plus ses aspirations. « Nous allons par étape. Quand la CENI va publier les listes, nous allons nous réunir pour voir quel candidat soutenir. Nous allons soutenir le candidat qui défendra les valeurs de paix  et de cohésion nationale », a confié Mahamadi Kouanda.

                   Les militants et sympathisants du CRP lors du congrès

La ressemblance entre les sigles et dénominations CRP et CDP n’a pas échappé aux journalistes. Ceux-ci se demandaient si le nouveau président du CRP n’était pas nostalgique du CDP. « Je ne regrette pas d’avoir quitté le CDP », a martelé ce dernier qui relève comme différence entre les deux partis, la volonté du CRP d’instaurer une démocratie interne à tous les niveaux et dans tous les domaines.

 Par Allan KERE (www.burkinanews.info)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES