29.1 C
Ouagadougou
lundi 24 juin 2024

Tel - WhatsApp : +226 76 70 84 51

spot_img
spot_img
spot_img

Lutte contre le terrorisme : Le CNEI-BF collecte 200 poches de sang pour soutenir les FDS

Publié le

Le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) a organisé, mardi 29 novembre 2022, au Conseil burkinabè des chargeurs (CBC) à Ouagadougou, une opération don de sang. Cette action entre dans le cadre du lancement du plan d’actions de lutte contre le VIH/SIDA et les IST auprès des travailleurs du secteur informel de la région du Centre.

Le Conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) veut apporter son aide dans la lutte contre le VIH/SIDA. C’est pourquoi il a décidé de faire un don de sang pour sauver les patients ayant besoin de ce liquide précieux. Pour le président du CNEI-BF, Salifou Nikiema, cette opération a lieu en collaboration avec le SP/SIDA pour sensibiliser les membres de l’économie informelle sur les dangers du VIH/SIDA et les infections sexuellement transmissibles.

En donnant leur sang, les membres du CNEI-BF contribuent à leur manière à la lutte contre le terrorisme

« Nos membres bougent beaucoup, et bon nombre ne savent pas que le SIDA existe toujours », a-t-il fait savoir. C’est pourquoi à travers cette activité, Salifou Nikiéma est convaincu que les membres de l’économie informelle seront mieux outillés et informés sur les dangers de cette maladie. Aussi a-t-il indiqué, l’occasion a été saisie pour mener cette opération don de sang. Car, au regard de la situation sécuritaire que traverse le pays, il est bon d’avoir suffisamment de sang pour aider les forces de défense et de sécurité qui sont au front.

                                                   Les membres du CNEI-BF ont été sensibilisés

Pour ce faire, il a annoncé que 200 poches de sang seront collectées à cette occasion : « C’est notre façon de lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent ». Il a précisé que d’autres activités seront menées au profit des FDS. Il n’a pas manqué d’exhorter le SP/SIDA dans les 13 régions du Burkina pour ces genres d’activités.

Salif Ilboudo, garagiste climatisation automobile venu donner de son sang, dit avoir posé cet acte, car c’est un acte citoyen. C’est pourquoi il a appelé les uns et les autres à donner de leur sang pour sauver les patients dans le besoin. « Si chacun se mobilisait pour donner son sang, on peut sauver peut-être des milliers des gens », a-t-il fait savoir.

Par Souleymane OUATTARA (www.burkinanews.info)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Publicité

spot_img

DERNIERS ARTICLES