Lutte contre la traite des personnes : la Police nationale met aux arrêts plusieurs présumés malfrats à Bobo

C’est un groupe fort de huit (08) membres, tous de nationalité étrangère, qui a été démantelé par le Service Régional de la Police Judiciaire (SRPJ) des Hauts-Bassins dans la ville de Bobo-Dioulasso. En effet, ce groupe d’individus dont les membres se faisaient passer pour des agents commerciaux d’un business dénommé « Qnet », s’était spécialisé dans la traite des personnes.

Des ordinateurs portables et passeports saisis des mains des malfrats

Le mode opératoire de ces présumés malfrats consistait, une fois au Burkina Faso, à appâter leurs proches restés au pays en leur faisant croire en l’existence d’un business très lucratif au Burkina qui paie en Dollar US. Et pour ce faire, tous ceux qui étaient intéressés devaient débourser une somme comprise entre 430.000 FCFA et 663.000 FCFA pour avoir une place dans la société. Les sommes étaient versées directement sur le compte de la prétendue société via les téléphones des présumés malfrats à travers des applications dont la vocation était de brouiller les traçages. C’est arriver au Burkina que les victimes se rendront compte de la supercherie et seront contraint de s’y accommoder. Pire, celles-ci devront à leur tour user de toutes les manœuvres frauduleuses et trompeuses possibles pour faire venir d’autres proches.

Grâce à la collaboration de la population, le groupe a été démantelé et plusieurs objets saisis parmi lesquels, des ordinateurs portables de diverses marques, des passeports étrangers et divers autres documents.

La Police Nationale remercie encore une fois les populations pour leur collaboration qui a permis d’atteindre ce résultat. Elle les exhorte par ailleurs à toujours faire preuve de beaucoup de vigilance et à continuer de signaler les cas suspects aux numéros verts mis à leur disposition que sont les 17, 16 et 1010.

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*