Litige foncier à Komsilga : Le maire s’explique !

Le maire de Komsilga, Issouf Nikiéma, s’est prononcé ce mercredi 11 août 2021 sur l’affaire du déguerpissement des 71 ménages. L’occasion pour lui de révéler un pan de cette affaire.

Le feuilleton du litige foncier à Komsilga ne cesse de connaître des révélations depuis le 7 août dernier. Ce jour, c’est un autre pan de cette affaire que le maire de Komsilga, Issouf Nikiéma, a révélé. Selon lui, « tout est parti d’un projet de lotissement d’une trame d’accueil entrepris en 2009 par la SONATUR à la demande du ministère de la Santé et ce, dans le cadre de la construction du CHU de Tengandogo ».

Par la suite, a-t-il poursuivi, le morcellement et le bornage de la zone réservée à la trame d’accueil ont occasionné l’attribution de terrains à usage d’habitation  à environ 3998 personnes. A la surprise générale, après cette opération, toujours selon le maire de Komsilga, le sieur Hamidou Tamboura, qui était détenteur d’un arrêté d’attribution du 31 décembre 2007 portant sur une superficie d’environ 20 000 m², s’est présenté auprès de l’administration communale pour signifier qu’il détenait un titre de jouissance sur une portion de la zone aménagée. Face à cette situation, a-t-il fait savoir, le Conseil municipal a procédé à une compensation en attribuant à l’intéressé un autre terrain.

En rappel, la Justice a sommé, le 7 août dernier, des habitants du quartier Tengandogo, dans la commune  de Komsilga, de déguerpir  leurs domiciles construits sur 71 parcelles à litige dans un délai de 8 jours. Cette situation avait poussé des habitants dudit quartier à sortir pour manifester leur mécontentement en prenant d’assaut la route nationale n°6 le lundi 9 août 2021. Par cette démarche, ces derniers voulaient entendre le maire sur l’affaire. C’est désormais chose faite.

Par Youmanli Joël THIOMBIANO (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*