Insécurité au Burkina : plus de 1 147 699 déplacés internes enregistrés

Le secrétariat permanent du conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR) a rendu public un tableau de bord relatif à l’enregistrement des personnes déplacées internes du Burkina Faso. L’on retiendra du document un total de 270 communes d’accueil, 144 944 ménages déplacées et 1 147 699 individus déplacés. Selon le CONASUR, une augmentation de 2,29% des personnes déplacées internes a  été notifiée. Les enregistrements ont été faits sur l’ensemble des 13 régions du pays, selon les tranches d’âges de 0 à 65 ans et plus. Ce sont en tout 20 533 ménages vivants dans les familles d’accueil et 144 944 ménages qui ont été enregistrés. Selon la répartition régionale des personnes déplacées internes, la région du Centre nord enregistre le plus fort pourcentage, de l’ordre de 40,03% soit 253 632 femmes et 209 058 hommes.

En second plan la région du Sahel avec 30,02% soit 178 376 femmes et 168 783 hommes. La troisième place est occupée par la région du Nord avec 8,7% soit 52 193 femmes et 48 061 hommes. Les enfants âgés de 0 à 14 ans constituent la majorité des personnes déplacées dans les différentes régions. Parmi les provinces de provenance des déplacés à fort chiffre, cinq ont été identifiées ; ce sont les provinces du Soum, du Sanmatenga, du Gourma, du Séno et du Lorum. Les provinces d’accueil, elles, sont respectivement le Sanmatenga, le Soum, le Séno, le Namentenga et le Bam.

Les premiers besoins prioritaires des déplacées qui ont été relevés étaient beaucoup plus axés sur l’alimentation, soit 79,08% des besoins ; les besoins en abri représentant 6,01% ; puis les besoins en sécurité, argent liquide et articles non alimentaires. D’après le CONASUR, il y a eu accroissement d’environ 2,29% du nombre des personnes déplacées, comparativement à la situation du 28 février 2021.

Burkinanews.info

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*