FRSIT : La 13e édition s’enrichit de plusieurs innovations

La 13e édition du Forum national de la recherche scientifique et des innovations technologiques (FRSIT) se tiendra du 26 au 30 octobre 2021, au sein l’Université Joseph Ki-Zerbo, à Ouagadougou. L’information a été donnée par le comité d’organisation ce mercredi 6 octobre 2021, au cours d’une conférence de presse qui a vu également la présentation du logo de l’édition.

 Après un report en avril 2020 en raison de la pandémie de la Covid-19, la 13e édition du Forum national de la recherche scientifique et des innovations technologiques (FRSIT ) se tiendra finalement du 26 au 30 octobre 2021, au sein l’Université Joseph Ki-Zerbo, à Ouagadougou. Pour cette édition, des innovations ont été apportées. Il s’agit, entre autres, de la tenue du forum en synergie avec l’Institut supérieur de technologies (IST), de la délocalisation du forum à l’université pour mieux cadrer avec le thème qui est adressé à la jeunesse en quête d’emploi et la Nuit de la valorisation pour récompenser les différents lauréats. Toutes ces activités seront encadrées par des ateliers scientifiques, des tables rondes, des conférences et des expositions. 9 espaces spécifiques ont été conçus pour l’animation. Ce sont les espaces ‘’programmes-produits’’, ‘’entreprise et B2B’’, ‘’élèves et lycéens’’, ‘’étudiants’’, ‘’documentation’’, ‘’associations-Innovateurs/Inventeurs’’, ‘’autres acquis en recherche et innovation’, ‘’restauration’’ et ‘’Afrique’’.

                                                                       Le présidium à la conférence de presse

Cette 13e édition est placée sous le thème « La recherche scientifique et l’innovation au service de l’entrepreneuriat et l’employabilité des jeunes et des femmes dans la sous-région Ouest-africaine ». Selon Mahamadou Sawadogo, secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, le choix de ce thème vise l’implication de la jeunesse burkinabè. « Nous voulons mettre en exergue la nécessité de promouvoir un entreprenariat durable au Burkina Faso afin de créer plus d’emplois au profit des jeunes et des femmes. Nous voulons, à travers ce thème, impliquer la jeunesse burkinabè qui, de plus en plus, s’investit dans la création d’entreprises », a-t-il fait savoir. Toute chose qui, selon lui, cadre avec les objectifs du forum qui se présente comme un cadre d’échanges entre les générateurs et les potentiels utilisateurs afin de promouvoir une utilisation efficace des résultats de recherches, mais aussi de faire connaître les résultats de la recherche menée au Burkina Faso

Selon Louis Sawadogo, directeur de l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et des innovations (ANVAR)), ce forum sera orienté vers la jeunesse. « Nous allons faire un camp d’incubation avec l’IST pour que les jeunes puissent concrétiser leurs idées soit par des projets, soit par des objets utilitaires », a-t-il laissé entendre. Pour Laurent Zoma, directeur général adjoint de l’IST, il s’agira d’apprendre, et d’apporter le savoir-faire du privé. « En s’ouvrant au secteur privé, c’est une autre manière de penser l’innovation qui va venir s’ajouter au savoir faire existant. Et en tant que structure de formation, nous allons apprendre des leçons de bonnes pratiques avec l’ANVAR », s’est-il félicité. Faut-il le rappeler, plusieurs pays de la sous-région, la France et le Maroc (pays invité d’honneur) sont conviés pour offrir des formations dans le domaine de l’entreprenariat.

Par Youmanli Joël THIOMBIANO (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*