FAIB : Le président de la CENI recueille les attentes

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) Elisé Ouédraogo connaît désormais les attentes de la Fédération des associations islamiques du Burkina (AIB) vis-à-vis de son équipe. A l’occasion d’une visite au siège de la FAIB ce jeudi 21 septembre 2021,   il a recueilli les attentes et les prières des premiers responsables de ladite association.

Dans  la dynamique de présentation de son équipe, Elisé Ouédraogo est allé à la rencontre des membres de la Fédération des associations islamique du Burkina Faso (FAIB). Mais au-delà de cette la présentation de son équipe, il est venu recueillir les attentes de la FAIB dans l’objectif de conduire les prochains scrutins dans le respect des règles qui garantiront l’acceptation des résultats. « Nous sommes aussi venus pour recueillir leurs attentes et leurs conseils vis-à-vis de la nouvelle équipe et traduire notre engagement à travailler dans l’exercice de nos fonctions afin que nous puissions conduire l’ensemble des processus électoraux que nous allons engager avec beaucoup de professionnalisme », a-t-il confié.

Dans sa quête de demande de soutien, le président de la CENI peut compter sur la FAIB qui s’est engagée à soutenir l’équipe de la CENI par des prières, des invocations, des conseils et des interpellations. «  À certaines étapes, lorsqu’ils pensent que leur contribution est essentielle  pour que nous ne prenions pas des virages qui mettent en péril l’ensemble des processus, ils ne manqueront pas de nous interpeller», a-t-il laissé entendre.

Selon El Hadj Souleymane Compaoré, le représentant de la FAIB, les attentes de la faitière vis-à-vis de la CENI sont, entre autres, la transparence dans la gestion. « 24 heures sur 24, les musulmans prieront pour que la matière électorale ne soit pas un sujet de tension pour les Burkinabè », a-t-il  fait savoir. Il est convaincu que les compétences des commissaires et leurs capacités à effectuer le travail collectif au profit de la communauté faciliteront un climat de paix.

Par Youmanli Joël THIOMBIANO (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*