Défense nationale : Le secrétaire général par intérim installé dans ses fonctions

Le Directeur du cabinet du Premier ministre, Mwin nog-ti Luc Hien, a procédé à l’installation du Secrétaire général de la défense nationale par intérim, le Colonel-major Jean Calvin Traoré, ce mardi 13 juillet 2021 à Ouagadougou. Il remplace à ce poste, le Colonel-major Naba Théodore Palé, appelé à faire valoir ses droits à la retraite. Le Colonel-major Jean Calvin Traoré assure désormais l’intérim de Secrétaire général de la défense nationale, cumulativement avec ses fonctions de Directeur de la défense stratégique et de la réglementation. Il a été nommé par une note du Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, en attendant la prise d’un décret en Conseil des ministres.

Ce mardi 13 juillet 2021, le Directeur du cabinet du Premier ministre, Mwin nog-ti Luc Hien, a installé le Colonel-major Jean Calvin Traoré, dans ses fonctions de Secrétaire général de la défense nationale par intérim. A cette occasion, il a fait savoir que le moment de l’installation est une tradition républicaine. « Nous servons et par la suite, nous passons le témoin à quelqu’un d’autre pour continuer le travail« , a-t-il soutenu. Une fois installé dans ses fonctions d’intérim, le Colonel-major Jean Calvin Traoré, a  exprimé tous ses hommages et toute son estime à son prédécesseur, à qui il a promis de préserver et de valoriser tous les acquis qu’il a engrangés. Au personnel du Secrétariat général de la défense nationale, il a invité à conjuguer tous leurs efforts, pour mener à bien toutes les missions confiées à cette structure stratégique.

En retour, le néo-retraité, en la personne du Colonel-major Naba Théodore Palé, a dit que lorsqu’il prenait les rênes du Secrétariat général de la défense nationale, le 11 avril 2018, nombreux étaient les chantiers. Il a cité la relecture de la Loi 26/94 portant organisation générale de la défense nationale, l’initiation des sessions du Conseil supérieur de la défense nationale, la mise en œuvre du Programme d’activités du Secrétariat général de la défense nationale, etc.

Selon lui, les trois années qu’il a passées à la tête de cette structure ont été « pleines ». « Je remercie le personnel du Secrétariat général de la défense nationale pour les efforts qu’il a acceptés pour suivre le rythme. Ensemble, nous avons fait du Secrétariat général de la défense nationale, le service qu’il devrait être depuis sa création : un cabinet ad-hoc pour le président du Faso et le Premier ministre, capable de traiter de tous les sujets qui sortent de la compétence de leurs administrations respectives », a-t-il souligné.

Pour lui, c’est ainsi que plusieurs acquis ont été engrangés, à savoir l’élaboration des textes de référence de la sécurité nationale que sont la Politique de sécurité nationale, la Stratégie de sécurité nationale et le projet de loi sur l’organisation générale de la sécurité nationale.  » Nous avons aussi pu démarrer l’organisation des sessions du Conseil supérieur de la défense nationale et celle du Comité interministériel de renseignement du territoire. Tous ces deux organes centraux de l’organisation générale de la défense nationale étaient en sommeil. Nous avons aussi organisé plusieurs ateliers et conférences publiques pour diffuser et promouvoir l’esprit de sécurité nationale, à travers la connaissance de la Politique de défense nationale et plus tard de la Politique de sécurité nationale », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, il a remercié toutes les personnes physiques et morales qui ont rendu ces résultats possibles. Pour ce faire, il a cité en premier le président du Faso qui est le président du Conseil supérieur de la défense nationale dont le Secrétariat général de la défense nationale assure le secrétariat. Ensuite, il a cité les deux Premiers ministres Paul Kaba Thiéba et Christophe Joseph Marie Dabiré qui « ont toujours été à l’écoute du Secrétariat général de la défense nationale, ce qui a permis de faire avancer les affaires ». Et le Colonel-major Palé de mentionner que « leur engagement compte pour beaucoup dans les résultats atteints ».

Quant au représentant du personnel, Mahamoudou Sawadogo, il a exprimé sa reconnaissance au Colonel-major Naba Théodore Palé, pour avoir imprimé sa marque à l’évolution du Secrétariat général de la défense nationale. « Votre passage a permis de mieux faire connaître la structure dans l’univers institutionnel du Burkina Faso. Vous avez exigé de vos collaborateurs, la rigueur, l’esprit de sacrifice et le regard porté sur l’intérêt général. C’est pourquoi, votre départ, bien que justifié et mérité, ne manquera pas de laisser des des traces d’amertume. Un proverbe de chez nous dit qu’il est bien de travailler, mais qu’il est mieux de se reposer », a-t-il déclaré.

Au nouveau Secrétariat général de la défense nationale par intérim, il a affirmé que le personnel est disposé et déterminé à l’accompagner pour la réussite de sa mission, comme il l’a fait avec son prédécesseur.

DCRP/Primature

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*