Commune de Pensa : Des femmes battues par des HANI

La situation sécuritaire continue de se détériorer dans la commune rurale de Pensa (Centre-nord), notamment dans les villages de Nahi et Guindeguema. En effet, de source très fiable, des hommes armés non identifiés (HANI) auraient pris refuge dans les écoles des deux villages depuis le 14 juillet dernier. Ils dicteraient leur loi aux populations de ces villages situés à seulement une vingtaine de kilomètres de Pensa. « Malgré la présence de FDS à Pensa, ils ne sont pas inquiets. Les HANI dictent leur loi dans cette partie de Pensa. Il ne se passe pas une semaine sans que les femmes ne soient bastonnées. Hier soir (le samedi 6 novembre, ndlr), des femmes ont été bastonnées entre Nahi et Pensa. Elles étaient en partance pour Foubé », rapporte la source de www.burkinanews.info. Faut-il le rappeler, depuis un moment, c’est la commune de Pensa qui ravitaillerait Foubé en vivres. Et tout ne se passe pas toujours bien, selon la source. A l’en croire, « les HANI interceptent les charrettes, fouettent les femmes, récupèrent les vivres, endommagent les charrettes et chassent les ânes ». « Si rien n’est fait, ce sera dangereux », s’inquiète la source.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*