Commercialisation du riz produit au centre-est : Les acteurs réfléchissent à la meilleure stratégie

L’Union nationale des producteurs de Riz du Burkina (UNPRB) a organisé un atelier sur le projet « qualiriz : Selling Quality Rice for a betterincome »  au profit des acteurs de la filière riz, le 30 juin 2021, à Tenkodogo. Il s’est agi de réfléchir sur les voies et moyens pour promouvoir le riz local.

Au Burkina Faso, a constaté l’Union nationale des producteurs de Riz du Burkina (UNPRB),  les populations consomment davantage le riz importé. C’est pour inverser cette situation que l’union a initié une rencontre d’échanges sur le projet « Qualiriz : Selling Quality Rice for a betterincome ». Il s’est agi pour les participants à cette rencontre d’échanger sur les voies et moyens de promouvoir le riz local. Les acteurs de la filière riz sont convaincus qu’il est possible d’inverser les tendances en matière consommation de riz au Burkina Faso. C’est-à dire faire de sorte que les Burkinabé consomment plus le riz local que celui importé.  D’où le thème de la rencontre : « Cadre de dialogue multi-acteurs sur la filière riz ».

Selon les organisateurs, le riz importé n’est toujours pas de bonne qualité et provoque souvent des maladies. C’est pourquoi ils invitent les populations à consommer le riz local. Pour eux, le riz local permet non seulement de rester sain mais aussi d’accompagner les producteurs.

En rappel, le Projet « Qualiriz : Selling Quality Rice for a betterincome » est à sa troisième année. Il  vise aussi comme objectif de favoriser la commercialisation du riz du Burkina et plus particulièrement celui produit au Centre-Est. Selon Ibrahim Koara, responsable de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA), le projet axe ses actions principalement sur la commercialisation du riz.

Par Shady COULIBALY

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*