Chorale Marie reine immaculée de Dassasgho : Un concert pour célébrer le jubilée d’argent

La chorale Marie reine immaculée de Dassasgho a donné des frissons au public à chaque passage

25 ans de carrière au service de l’église, la chorale  Marie reine immaculée de Dassasgho a célébré  son jubilé d’argent, samedi 17 juillet 2021 à Ouagadougou. Ce fut l’occasion pour les anciens et les jeunes de  magnifier leur seigneur à travers des chants d’allégresse.

Voir son enfant grandir, c’est tout le souhait d’un parent comme celui de l’église de Dassasgho qui a vu sa chorale prendre de l’âge. Nourrit par l’espoir de faire la fierté de l’église, aujourd’hui  la chorale  marie reine immaculée de Dassasgho fête ces 25 année d’existence. Durant tous ces années, la chorale a résisté aux tempêtes de temps et a marché sur les difficultés comme leur seigneur  en a fait dans sa vie. A ces 25 ans de joie et de peine, il a été important pour eux de rendre gloire à Dieu pour son accompagnement.

La chorale Marie reine immaculée de Dassasgho a donné des frissons au public à chaque passage

Débuté depuis le 10 janvier, les activités ont concerné l’aérobie, la visite aux orphelins, et ce grand concert. Cette soirée de commémoration d’anniversaire à connu la participation de plusieurs chorales sans oublié celui des anciens. Ensemble le spectacle à été conçus au besoin de donner plus de jubilation aux spectateurs. A travers  plusieurs rythmes africain, musique classique retravaillé,  chants 4.4 en louange, du 12.8, et autres rythmes dansants, les choristes n’ont pas cessé de toucher à la sensibilité joviale des spectateurs. Le dénouement des activités est prévue en fin  septembre une messe d’action de grâce.

La marraine du jubilé d’argent, Rose Sanou, dit être fière du chemin parcouru

Pour Rose Sanou, la marraine de cette chorale la soirée été belle à cause de la sensation de la présence du saint esprit qui régnait. Les 25 ans de vie n’ont pas été faciles mais cela a fini par évoluer. Ca été une fierté pour elle de voir des enfants grandir et qui ont réussit à fonder des foyers. « Tous mes choristes étaient des étudiants et élèves. Aujourd’hui, je suis fier parce qu’ils sont devenus  des cadres  et leurs frères ou sœurs sont toujours dans la chorale ».

L’abbé Nicolas Koala est le vicaire des chorales de la paroisse notre dame de Fatima de Dassasgho

Selon Abbé Nicolas  Koala, le vicaire des chorales de la paroisse notre dame de Fatima de Dassasgho, c’est une grande joie de participe à ce concert  jubilaire. Il a trouvé qu’à cette  25 année  d’existence de la chorale, c’était une très belle occasion de revisité  certains répertoires, mais aussi  de présenté de nouvelle œuvre. « Ils nous ont présentés la primeur d’une œuvre classique bien travaillée. Ce qui a été marquant dans cette soirée, c’est justement l’ampleur du répertoire visité. Ce sont autant de signe qui montre qu’il y a de la vitalité dans cette chorale et qu’il y a aussi de très grandes potentialités », a –t-il expliqué.

La présidente de la chorale, Julie Ki

Le vicaire a souhaité que cette chorale grandit, murit, davantage afin de produire encore de belles œuvres pour la louange du seigneur et dans toutes les célébrations. Il est a ajouté que la chorale est toujours en studio pour  la sortie de son 3e album.

Par Youmanli Joël THIOMBIANO (www.burkinanews.info)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*