Brésil : Un fût de bière tue un homme le jour de son anniversaire

Un Brésilien s’est tué en voulant réparer un baril de bière lors de sa fête d’anniversaire. Le fût a explosé alors qu’il tentait d’en faire sortir le précieux jus pour étancher la soif de ses invités.

Gilson do Nascimento, un Brésilien de 43 ans, s’est tué après avoir été touché à la tête par des fragments de métal issus de l’explosion d’un baril de bière qu’il tentait de réparer. C’est ce qu’ont écrit nos confrères d’AfrikMag citant des médias brésiliens. Les faits se seraient déroulés, le 17 septembre dernier, lors de la fête d’anniversaire de l’infortuné.

Selon la nièce du défunt, ayant constaté la défaillance du fût de bière à pression qui crachait de la mousse ai lieu de la bière, Gilson do Nascimento a appelé la société de location de fûts pour savoir ce qu’il y avait lieu de faire. Des instructions lui ont donc été données afin qu’il essaie de réparer ledit fût en attendant l’arrivée de dépanneur.

L’avocat de la société de location de fûts, Jose Adelmo de Oliveira, a déclaré que le client avait reçu l’ordre de ne pas toucher à l’équipement car un technicien se rendait à la maison pour résoudre le problème. Selon l’avocat, lorsque le technicien est arrivé, le baril avait déjà explosé et la victime était morte sur les lieux. Quant au porte-parole de la police, Clovis Nei da Silva, il a déclaré que l’affaire était actuellement traitée comme un accident. « Nous interrogeons des témoins sur les lieux au moment de l’incident. Pour l’instant, l’incident a été enregistré et une autopsie a été demandée », a-t-il poursuivi.

L’épouse, la sœur et le fils de 15 ans de Gilson qui étaient présents à la fête d’anniversaire sont toujours sous le choc, selon les confessions de la nièce du malheureux. Cela d’autant plus que le défunt avait remporté un combat de six ans contre le cancer.

Pour rappel, l’autopsie de Gilson a eu lieu le 18 septembre, le lendemain de sa mort, et il a été enterré le surlendemain au cimetière Jardim da Memoria à Novo Hamburgo.

Burkinanews.info

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*